Devenir hypnothérapeute est une tendance. En effet, beaucoup s'ouvrent au thérapies alternatives. L’hypnothérapie gagne donc en popularité. Pour autant, devenir hypnothérapeute est-il bien rémunéré ? Est-ce une profession faite pour vous ? Qu’est-ce le métier d’hypnothérapeute ? Comment devenir hypnothérapeute ? Quelle formation choisir ? Réponse et bien plus dans ce guide complet.

devenir-hypnothérapeute

Laura nous partage son parcours et avis pour devenir un bon hypnothérapeute 

Table des matières Montrer

Vous désirez devenir hypnothérapeute pour une raison qui vous est propre, non ?

  • Peut-être que vous avez fait appel à un hypnothérapeute, et vous avez aimé vraiment la transformation que vous avez vécue ?
  • Peut-être avez-vous assisté à un séminaire ou à un atelier d’hypnose, et vous aimé comment l’hypnothérapeute a créé des transformations incroyables et inspiré le public ?
  • Peut-être qu’un ami est devenu hypnothérapeute et vous a tout raconté ?

Alors vous voilà à vous demander quelle devrait être la prochaine étape vers une carrière réussie dans l’hypnothérapie. A ce sujet...

Connaissez-vous déjà Laura, hypnothérapeute ?

Eh bien, Laura fait partie des hypnothérapeutes fûtés de la communauté hypnose-conversationnelle.com. Aujourd’hui maître-praticienne en hypnose. Elle était néanmoins comme vous il y a quelques années d'ici. Elles se posait 1000 questions.

Alors, comme elle est sympa (et que j’ai su lui tirer les vers du nez en sortant un pendule de ma poche), elle m’a TOUT confié. TOUT (ou presque).

Pensez donc. Depuis ses premières aspirations (pourquoi devenir hypnothérapeute). Jusqu'à son établissement et son évolution en tant qu'hypnothérapeute aguerrie !

Allez, meilleurs morceaux choisis de cette interview choc pour une hypnothérapeute chic :-)

Devenir hypnothérapeute – l’avis de Laura

Pourquoi je suis devenu hypnothérapeute ?

L'hypnose était en fait une découverte fortuite. C'était une rencontre que j'ai faite en tant que patient.e. C'était très intéressant et très fructueux pour moi. J'ai donc commencé à réfléchir aux raisons du pourquoi l’hypnothérapie a très bien fonctionné sur moi.

De nature empathique, j’ai toujours voulu aider les autres. Arrivée à un tournant de ma carrière pro, je me suis posé la question « Et si je pouvais devenir hypnothérapeute ? » 

Oh, quelle belle réflexion j’ai eu ce jour là sous la douche. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée dans une formation en hypnose thérapeutique connue en France. Puis je me suis retrouvée ensuite « par hasard » à suivre une formation poussée en hypnose conversationnelle, avec toi Renaud.

Quelle magnifique découverte que celle de l’hypnose conversationnelle pour vraiment compléter mon expertise en hypnose ericksonienne !

Apprenez-en plus

Découvrez cet article d'hypnose conversationnelle

Que conseilleriez-vous à ceux qui se lancent dans une formation en hypnose pour devenir hypnothérapeute ?

Un avis que je donnerais de prime à bord ? Toute bonne formation pour devenir hypnothérapeute devrait être surtout réservée aux personnes qui travaillent dans le domaine de la psychologie ou qui sont des soignants.

Pourquoi ? Parce que vous devez avoir une formation autre que l'hypnothérapie, vous devez être prudent avec les  personnes que vous traitez en tant qu'hypnothérapeute.

Être psychologue ou pro de la santé est donc un atout de taille Hé oui. On pense souvent qu’une « personne lambda » est compatissante, et elle l’est souvent. Cependant, elle n’est pas forcément formée pour savoir comment identifier au mieux les besoins de leurs patients.

Quel est votre métier d’hypnothérapeute au quotidien ?

Ma spécialité est la confiance en soi. Mon travail quotidien consiste à aider les personnes souffrant de manque de confiance en eux et qui veulent autre chose qu’avaler une tonne d’anxiolytique pour étouffer leur problème.

Il existe de nombreux phénomènes liés au manque de confiance en soi : mauvaise estime de soi, d’image de soi. Certains types de personnalités peuvent être aussi la source de ce problème épineux.

C'est là que l'hypnose peut être très efficace. Nous travaillons sur l'inconscient. Les croyances limitantes sont souvent la raison d’une mauvaise estime de soi

La mission quotidienne de Laura

Mon travail quotidien consiste à gérer les émotions, croyances et pensées de mes patients et à leur apprendre ensuite à l’intégrer en eux pour qu'ils n'aient pas besoin de moi.

L’hypnose thérapeutique a pour but de les aider à comprendre leur processus internes psychologiques, à retrouver leur confiance en eux et à réaliser qu'ils peuvent faire la différence pour améliorer leur vie quotidienne

L'hypnose est un merveilleux moyen d'améliorer votre santé mentale et émotionnelle. Elle est également beaucoup plus rapide que les méthodes « psy » classiques. Mais…Elle ne dispense néanmoins pas d'un traitement psychothérapeutique. C’est important de le partager avec vous.

Est-il « facile » de se constituer une base de patients ?

C'est une question intéressante. Si vous trouvez une niche, de marché c'est plutôt simple. Vous avez déjà "analysé le marché" pour voir où il y a un besoin « spécifique »

Deuxième point important. A mon avis, je dirais qu’il est important d'établir un réseau pro. En effet, il me parait important de développer non seulement sa « niche » mais aussi ses relations avec de pros de la santé. Comme par exemple, des spécialistes et des généralistes dans ce domaine.

Quand y réfléchit bien…

Trouvez votre niche de marché et ça marchera. Il est crucial de réfléchir à ce qui vous fait vibrer, ou le contraire.

Par exemple…

Si vous n'aimez pas les « dépressifs », alors ne travaillez pas avec eux. Si vous avez un réel problème avec la dépression par exemple, et que vous ne savez pas quoi faire, vous ne devriez pas travailler avec eux.

Un hypnothérapeute sur deux à une grosse difficulté d’obtenir les clients et le revenu dont il rêve. Pourquoi selon vous ?

Eh bien… comme je l’ai appris avec toi Renaud, dans ta formation …Je crois que c’est parce qu’ils consacrent la majeure partie de leur temps et de leur énergie à essayer de faire un meilleur marketing – au lieu de se focaliser sur la chose la plus importante du monde : celle de devenir tout simplement un meilleur hypnothérapeute.

Bien entendu, ce n’est pas que le marketing et la vente ne sont pas important. Néanmoins...

Ce n’est pas ça qui fera la différence !

J’ai réalisé qu’avoir un joli site Web est un beau logo n’est pas la condition sine qua non qui garantira que vos prospects et clients feront la file aux portes de votre cabinet pour travailler avec vous.

Investir davantage dans votre marketing ne garantira pas pour autant un bouche-à-oreille viral.

Car à mon avis, la seule chose qui va garantir l’augmentation du nombre de vos clients (et par la même occasion, la croissance de votre activité), est de devenir un meilleur hypnothérapeute.

La vérité est là...

Devenir un meilleur hypnothérapeute + se spécialiser

Entraînez-vous à devenir un meilleur hypnothérapeute, et vous créez alors un impact maximal sur vos clients, tout en faisant passer votre activité d’hypnothérapie à un niveau réellement supérieur. Voilà ce que j’ai appris à tes côtés, et je veux sincèrement t’en remercier.

Enfin, j’ai réalisé une chose super importante, Renaud…

Eh bien, ma carrière d’hypnothérapeute – et ma vie – ne pouvait pas avancer jusqu’à ce que j’aie fait une mise à jour « intérieure ». C'est mon avis, en tout cas !

Vous êtes le premier élément auquel vous devez penser en tant qu’hypnothérapeute. Pourquoi ? Bien parce que vos « limites » actuelles définira votre niveau de réussite avec vos clients. J’ai bien réfléchi à ça.

Comment devenir un bon hypnothérapeute (soft skills) ?

Tout d'abord, vous devez être :

Capable d'entendre et d'écouter

Il n'y a pas d'hypnose lors de la première séance. Nous faisons des tests.

Nous écoutons l'histoire du patient. Nous examinons ce qui se passe. Puis on prépare son " traitement ", un peu " selon aussi ", pour quelques séances. Vous savez que chaque séance va évoluer.

Il faut donc être capable de cadrer l'histoire de son patient par rapport à ses démons. C'est crucial.

La qualité de votre voix

Elle est essentielle en hypnose. Pas besoin d’être Céline Dion. Mais il est essentiel d'avoir une voix claire. Si votre voix n'est pas forte, ou si vous parlez trop vite, l'hypnose peut être un jeu dangereux. C'est un peu comme du théâtre au final.

Quand on y pense, le patient écoute et reçoit comme s'il était un spectateur. C'est la qualité de la voix, et non l'inconscient, qui fera la différence. Ce point est extrêmement important.

Choisir une formation en hypnose de qualité

 N'essayez pas d'être un hypnothérapeute par l'improvisation. N'essayez pas d'être un psychologue. Faites les études nécessaires par rapport à cela.

L'humilité et le lâcher-prise

L'hypnose est un processus qui peut fonctionner bien et moins bien. On ne sait jamais quels obstacles l'inconscient peut mettre sur notre chemin. Les gens s'attendent à des résultats rapides en hypnose.

Vous vous retrouverez parfois dans des situations où vous serez confronté à des personnes qui, malgré vos efforts et malgré les vôtres, refuseront de tout accepter et ne voudront pas passer à autre chose. C'est là que nous revenons, par exemple, sur tout ce qui concerne le tabagisme ou le poids.

Un patient sur deux est souvent un échec. Même lorsqu'il y a des améliorations, beaucoup de patients échouent encore. Il est important de ne pas se sentir coupable ou responsable.

Vous n'êtes pas le seul à ne pas avoir fait votre travail correctement. Parfois, c'est la personne en face qui ne le veut pas vraiment.

Ne pas jouer le rôle du sauveur

Par exemple, de nombreuses personnes souhaitent arrêter de fumer mais n'y parviennent pas. Il se peut qu'elles ne veuillent pas arrêter de fumer en fin de compte. Elles n'en ont peut-être pas envie. Elles ne sont pas encore prêtes.

Il y a toujours un temps pour tout. Il y a aussi des gens qui ne sont pas prêts. Même les patients qui sont déjà gravement touchés par la maladie préfèrent affronter de graves conséquences plutôt que de dire qu'ils doivent arrêter de fumer.

Nous pouvons accepter qu'ils fument, et que cela puisse avoir des conséquences importantes. Tout le monde a le droit de faire un choix. Acceptez-le. Ce n'est pas facile.

Cependant, nous n'avons ni le droit ni l'obligation de décider ce qui est le mieux pour une autre personne. Nous ne le savons pas. C'est leur vie, pas la nôtre.

Quels sont les aspects positifs du métier d'hypnothérapeute ?

Vous avez envie de vous lever chaque matin parce que vous savez que vous allez faire quelque chose de positif. Un mini-bilan est une chose agréable à faire le soir.

Vous pouvez dire : "J'ai fait ceci... et cela... et cela..." et vous pouvez constater qu'une personne s'est sentie mieux ou plus calme grâce au travail que nous avons fait ensemble.

Rien que cela, c'est un sentiment formidable ! Il est facile d'aimer son travail et de continuer à le faire. Il y a des moments qui peuvent être plus difficiles. Il y a aussi des patients qui sont plus difficiles.

On ne peut pas plaire à tout le monde

Vous vous rendrez vite compte que les patients avec lesquels vous travaillez sont souvent des personnes avec lesquelles vous avez déjà une relation. En cas d'échec, il est préférable d'adresser le patient à un autre médecin.

C'est plus simple pour eux et plus facile pour nous. Vous devez être conscient de cela. Ce n'est pas toujours facile. C'est une bonne chose de pouvoir dire à la fin : "J'ai contribué, et j'ai construit quelque chose", cette petite marque que nous laissons à la fin.

Même si cette marque est éphémère, elle est toujours significative. C'est toujours bon. On se sent bien. Je me dis que je continuerai à faire ce travail tant qu'il sera possible de faire cette évaluation à la fin.

Quels sont pour toi les étapes-clés pour devenir hypnothérapeute ?

Tout d'abord, faites vous-même une hypnothérapie. Oui. Faites-en l'essai. Pour savoir si cela vous parle. Pour ressentir vraiment l’effet de l’hypnose dans votre corps et votre esprit.

C'est un peu comme si un psychanalyste devait faire une analyse avant de pouvoir pratiquer, c'est normal. Il est important d'avoir eu la pratique de visu pour apprendre à la faire correctement. C'est quelque chose qui me semble très important.

Pour être un meilleur thérapeute, il faut d'abord être patient. C'est fondamental, je crois.

Ensuite, il faut choisir le secteur qui vous convient. Ce métier n'est pas fait pour tout le monde. Parce que vous êtes « responsable de la vie de vos patients » Et parfois, Cela peut être difficile ou lourd.

L’hypnothérapie, c'est en fait un sacerdoce. C'est quelque chose à laquelle vous consacrez toute votre vie. Enfin je parle pour moi bien sûr. Assurez-vous de vivre votre rêve et faites en sorte qu'il devienne réalité.

Apprenez-en plus

Découvrez cet article d'hypnose ericksonienne

devenir-hypnotherapeute

L’hypnothérapie, c’est quoi ?

On n’en a pas toujours conscience mais.... L’hypnose n'est pas un phénomène lié au sommeil, mais plutôt un état d'hyper-concentration détendue. Elle repose essentiellement sur des techniques de suggestion.

L'hypnose est un état dans lequel l'inconscient domine la scène et le conscient, qui peut être hyperactif, est laissé de côté. L'hypnothérapie permet au thérapeute d'accéder au cerveau du sujet en activant ses pouvoirs d'auto-guérison.

Les thérapies brèves incluent l'hypnose. Elle peut également être utilisée en thérapie. N’oublions pas que l’hypnose a été le premier outil utilisé par Freud pour pratiquer la psychanalyse.

L'hypnose peut être décrite à la fois comme un amplificateur et une pompe à essence de la thérapie par ses praticiens. Elle permet d'utiliser l'inconscient pour contourner les résistances et les blocages, et elle peut permettre un comportement nouveau, plus créatif et plus approprié.

Comment fonctionne l’hypnose thérapeutique ?

L'hypnothérapeute aide ses patients en améliorant de nombreux domaines, comme l'anxiété, la douleur, les affections psychosomatiques et les problèmes sexuels.

Elle modifie l'état de conscience pour permettre une meilleure réceptivité des informations. Les suggestions de l'hypnothérapeute peuvent atteindre les profondeurs de l'inconscient.

L'inconscient est tout ce qui échappe à notre conscient mais qui nous anime encore. C'est dans l'espace inconscient que se trouvent les ressources pour aider la personne en difficulté à évoluer.

Etablir une relation de confiance

L'hypnothérapeute doit établir une relation de confiance avec le patient afin d'obtenir ces effets positifs. Si l'hypnothérapeute est compétent pour le faire, il peut combiner la technique de thérapie brève de l'hypnothérapie avec une thérapie individuelle.

L'hypnothérapie est également utilisée en obstétrique (pour diminuer la douleur de l'accouchement), et en chirurgie dentaire (pour contrôler la douleur et la salivation). L'anesthésie pour réduire les risques d'infection.

L'anesthésie, qui est utilisée pour réduire le stress ou éviter l'anesthésie générale, en :

  • pneumologie (gestion de l'asthme)
  • dermatologie (troubles psychosomatiques)
  • neurologie
  • psychothérapie (confiance en soi, troubles du comportement, peurs, etc.),
  • nutrition (surpoids, etc.)
  • médecine sportive

Répondre aux besoins du patient

L'hypnothérapeute répond aux besoins du patient. Les séances peuvent varier en longueur et en durée. Une séance comprend généralement une phase de contact avec l'individu en question.

De même, une discussion sur la séance précédente (sentiments et opinions du patient), l'induction d'un état modifié ou de conscience (dont la durée varie selon les circonstances et l'habitude du patient d'y accéder), et un travail thérapeutique.

La sortie de l'état de conscience modifiée peut également être incluse. Vous avez la possibilité de choisir entre différents types d'hypnose. L'hypnothérapeute respectera l'individualité de chaque patient et ses sentiments, quelle que soit la voie qu'il choisit.

Quelles sont les différentes formes d’hypnose thérapeutique ?

Bien que l'objectif de l'hypnose soit le même, il peut être différent pour chaque type de sujet. Ces techniques peuvent alors être utilisées de différentes manières. Le thérapeute décidera laquelle utiliser en fonction de l'individu et du problème.

L'hypnose classique

Elle est également connue sous le nom d'hypnose directive ou traditionnelle. Il s'agit de la forme d'hypnose la plus ancienne. Elle comporte des inductions et des suggestions directes, ainsi que des métaphores orientées qui sont choisies par l'hypnothérapeute.

L'hypnose semi-traditionnelle

Elle utilise les techniques de suggestion de l'hypnose Ericksonienne, mais est très directive dans ses inductions.

Hypnose ericksonienne

Elle est basée sur la pratique de Milton Erickson et se caractérise par une approche souple, indirecte et non directive. Les inductions ne sont pas voulues mais guidées. Les suggestions sont orientées, mais permissives. De nombreuses métaphores sont basées sur des anecdotes de la vie quotidienne.

L'hypnose ericksonienne est le père de nombreuses tendances actuelles en psychothérapie, notamment la thérapie familiale, la programmation neurolinguistique (PNL) et la thérapie brève (stratégique ou systémique).

La nouvelle hypnose

Son but n'est pas de traiter, mais de faciliter la croissance personnelle et le développement du sujet. Elle utilise des métaphores et certains outils de l'hypnose ericksonienne et de la PNL.

L'hypnothérapeute ne confronte pas le client à ses problèmes. Au contraire, il valorise les forces, les talents, les ressources et le potentiel du patient.

Ce sont ces mêmes qualités qui ont été utilisées dans le passé et qui peuvent être utiles dans le présent. L'hypnothérapeute aidera également le client à trouver les choses qui ne sont pas encore évidentes. Cela sera plus facile car le client est dans un état hypnotique.

Apprenez-en plus

Découvrez cet article d'hypnose

Quelles sont les compétences-clés de l'hypnothérapeute ?

Capacité à établir des rapports et à créer un environnement propice aux entretiens avec les patients, ainsi que de solides compétences en communication écrite et orale. En outre, une bonne compréhension des politiques de confidentialité et d'autres techniques médicales.

Soft skills de l'hypnothérapeute

  • Sens du contact
  • Ouverture
  • Sens de l'écoute
  • Attitude posée
  • Qualité de la voix
  • Equilibre émotionnel et mental
  • Calme
  • Réceptivité
  • Faire preuve de compassion
  • Patience
  • Une présence apaisante
  • Un excellent contact avec les patients
  • Une compréhension des différentes maladies mentales est essentielle
  • Capacité d'écoute active
  • Ouverture d'esprit
Il est important de comprendre non seulement l'hypnothérapie mais aussi d'autres techniques thérapeutiques.
devenir-hypnotherapeute

Hypnothérapeute – quel salaire ?

Le salaire d'un hypnothérapeute est un travailleur indépendant. Il dépend du nombre de séances effectuées, de la réputation et du lieu de résidence du professionnel.

Un tarif horaire pour des consultations peut se situer entre 80 et 150 euros.

Plusieurs études (organismes de type secrétariat social) ont constaté que le salaire moyen d'un hypnothérapeute un an après l'obtention de son diplôme était de 1 300 à 1500 euros net.

Quelles sont les perspectives d'emploi en hypnothérapie ?

Croissance de 10 % dans le domaine du diagnostic et du traitement des soins de santé entre 2019 et 2029 (pour tous les praticiens de la santé).

Quel est le cadre professionnel de l'hypnothérapeute ?

L'hypnothérapeute peut travailler de manière indépendante ou en équipe avec d'autres professionnels. Il/elle est généralement indépendant(e). Il/elle participe à des supervisions pour soutenir sa pratique et discuter de ses difficultés éventuelles avec un aîné également formé à l'hypnothérapie.

Hypnothérapeute – quels études et prérequis ?

Avant toute chose, un hypnothérapeute - ou thérapeute en hypnose - sérieux doit avoir suivi une formation préalable à la relation d'aide. Pour devenir hypnothérapeute, il faut être un thérapeute professionnel (psychothérapeute ou psychopraticien), un professionnel de la santé ou un travailleur social.

Une fois formé à l'hypnothérapie, il peut soit créer un cabinet, soit intégrer les techniques d'hypnose dans sa profession.

A ce sujet, La stratégie du SPF Santé publique - Professions de la santé stipule que les hypnothérapeutes sont des professionnels de la santé mentale qui doivent d'abord avoir suivi une formation (para)médicale (médecin ou sage-femme, infirmière, etc.).

Il ou elle ne peut pas offrir de thérapie à moins d'être autorisé(e) à pratiquer la psychothérapie.

Les bonnes formations en hypnose sont avant tout accessibles à tous les praticiens de la relation d'aide : psychothérapeutes, psychopraticiens, sophrologues et soignants, psychologues, psychanalystes et sophrologues.

Certaines écoles vous demanderont d'avoir une expérience en hypnose et en psychothérapie. Pour les formations plus longues, vous devrez avoir une formation en psychologie ou en médecine.

Les niveaux de qualification

L'hypnose propose généralement 3 niveaux de qualification ou de certification :

  • Le technicien en hypnose connaît le fonctionnement de l'inconscient et sait comment conduire une séance d'hypnose : protocoles de base, induction hypnotique, manipulation des suggestions,
  • Le praticien en hypnose a intégré les techniques et dispose d'un bon accompagnement de ses sujets. Il est recommandé d'avoir ce niveau pour pratiquer sur des sujets réels. La supervision permet de l'accompagner dans ses débuts.
  • Le maître praticien en hypnose maîtrise les techniques d'hypnose en coaching ou en thérapie. Il a une solide pratique de l'accompagnement.

Quelles sont les domaines d’application de l’hypnothérapie?

Saviez-vous que l'hypnothérapie peut être l'un des nombreux traitements qui peuvent aider dans les cas suivants :

  • Faciliter la grossesse et l'accouchement, diminuer l'anxiété liée à l'accouchement.
  • Réduire le stress et l'anxiété
  • Travail sur soi (confiance en soi et estime de soi)
  • Prendre le contrôle de vos phobies, traumatismes et chagrins
  • Agir sur les addictions : Tabagisme, alcoolisme ; Perte de poids
  • Traiter certaines affections cutanées : eczéma et psoriasis
  • Agir sur les douleurs chroniques :
douleurs post-opératoires
douleurs liées au cancer,
douleurs musculaires
fibromyalgie
  • Améliorer le sommeil, réduisez les insomnies ;
  • Réduire les symptômes des maladies respiratoires telles que l'asthme.
  • Les acouphènes peuvent être améliorés en améliorant la qualité de vie

Mais bon, on va s’arrêter là (la liste est non-exhaustive et cet article deviendrait aussi long que la Tour Effel, tant le champs thérapeutique de l’hypnose est grand)

De quelles compétences les hypnothérapeutes ont-ils besoin ?

Bien que tout le monde puisse en principe pratiquer l'hypnose, il n'est pas facile pour certaines personnes de le faire car cela requiert des qualités humaines spécifiques. Il est important de se sentir à l'aise avec des inconnus et de bien communiquer.

Il faut également savoir gagner la confiance du patient. Plus le patient est détendu, meilleure sera la séance. L'hypnothérapeute doit avoir une bonne capacité d'écoute et un sens aigu de l'observation pour interpréter et comprendre les signes du patient.

Il est important d'être patient car les symptômes peuvent varier d'un patient à l'autre. L'hypnothérapeute doit également faire preuve d'ouverture d'esprit et de curiosité face à une telle variété de situations.

Quel est la structure-type d'une formation d'hypnothérapie ?

Une bonne formation vous enseignera les différentes parties d'un traitement par l’hypnose thérapeutique. Que l’approche soit Ericksoniennes et moderne, classique, rapide elmanienne, etc.

Toute bonne formation en hypnothérapie suit ces objectifs essentiels :

  • Créer une séance d'hypnose
  • Recevoir une demande et définir une stratégie d'accompagnement
  • Accompagner par hypnose
  • Professionnaliser son activité

L'Anamnèse

est la première phase. Il s'agit d'une phase de conversation. Le Praticien pose des questions à la personne afin qu'elle soit en mesure d'assister à la séance d'hypnose.

C'est la phase de Synchronisation, qui crée la confiance et la relation entre le Praticien et la personne, indispensable à la meilleure réussite possible du processus.

L'induction

qui consiste essentiellement à faire entrer la personne dans un état hypnotique, est la deuxième phase. Ce sont les méthodes les plus populaires que vous pouvez immédiatement mettre en œuvre. Apprenez à hypnotiser plus profondément.

La phase de travail

Est la troisième étape. Vous pourrez apprendre diverses techniques qui peuvent aider la personne à atteindre son objectif.

La réassociation

Est la dernière partie de la séance. C'est le retour au "Ici et Maintenant". Les méthodes pour faire sortir la personne de l'hypnose seront révélées.

Comment choisir une bonne formation d'hypnothérapie ?

Il existe de nombreuses formations en hypnose thérapeutique, certaines plus sérieuses que d'autres.  Et d'autres qui durent plus longtemps. Il peut être difficile de déterminer les critères qui vous permettront d'évaluer la qualité de la formation.

Mais, feriez-vous confiance à un professionnel des soins dentaires qui a suivi un programme accéléré de 3 mois ? Ce n'est pas possible !

Un programme de formation en hypnose doit d'abord vous aider à....

Développer ces compétences essentielles

  • Accueil et création d'un environnement d'hypno-confiance
  • Anamnèse : Conduire un entretien préliminaire
  • Comprendre la demande du patient/client
  • Exercices pré-hypnotiques pour augmenter la réceptivité du client/patient
  • Vous pouvez créer une séance d'hypnose avec vos propres protocoles
  • Apprendre les différentes techniques d'induction : progressive, graduelle, rapide, instantanée, etc.
  • Apprenez à utiliser les techniques de suggestion : métaphores, paradoxes et confusions, ainsi que les dissociations.
  • Définir une stratégie d'accompagnement par l'hypnose.
  • Rendre votre activité plus professionnelle pour qu'elle soit rentable.
formation hypnose conversationnelle avec renaud czerwiec

Comment choisir la bonne école d’hypnose ?

Durant votre formation pour devenir hypnothérapeute, on vous enseignera des techniques. Et surtout comment induire une transe hypnotique. Mais le plus important dans cette formation est d’apprendre à rester avec le patient pendant qu'il est dans un état altéré de conscience.

Vous devriez donc choisir une école qui offre un soutien, une pratique et une supervision.

Il existe de nombreuses écoles d'hypnose proposant différentes options de formation. Il peut être difficile de choisir la bonne école. Avant de prendre votre décision, assistez aux conférences ou aux soirées de découverte des écoles d’hypnose.

Posez des questions sur les formateurs et leur formation. Recherchez également les centres de formation dotés d'un code de conduite déontologique.

Critères pour choisir la bonne école de formation en hypnose

  • La pérennité de l'école
  • La pluridisciplinarité des techniques : Ericksoniennes et modernes, classiques, rapides elmaniennes, etc
  • La mise à jour permanente des ressources
  • Des prérequis et un questionnaire d'admission sont demandés lors de l'entretien préalable
  • Solutions d'apprentissage en ligne
  • Les étudiants peuvent bénéficier de séances de coaching et de discussion.
  • Évaluation et contrôle continus
  • Cours de spécialisation
  • Un cursus post-formation
  • Des séances d'hypnothérapie avec des clients réels

Y a-il un diplôme reconnu par l’Etat après ma formation en hypnose ?

Parfois, un diplôme est délivré par des organismes de formation. Attention : ces diplômes ne sont pas forcément reconnus par l'État.

L'Université Paris VI propose par exemple un diplôme universitaire d'hypnose médicale. Tout comme l'Université Libre de Bruxelles (ULB) propose un certificat universitaire européen en hypnose thérapeutique.  Ces deux diplômes eux, sont reconnus par l’Etat (Français et Belge, respectivement)

Notez qu'en hypnose médicale, l'hypnose est désormais un cours officiel en médecine. Ce cours s'adresse aux professionnels de la santé qui souhaitent utiliser l'hypnose dans la gestion de la douleur ou le traitement psychosomatique.

Quel est le cout et la durée d’une formation en hypnose thérapeutique ?

Il existe plusieurs types de formations en hypnose.

Les formations courtes

Prix : de 200 à 800 euros

Les formations courtes peuvent être utiles pour découvrir et confirmer votre préférence pour un type d'hypnose spécifique. Ok, une formation de 40 jours (au minimum) est donc est nécessaire si vous souhaitez apprendre l'hypnose thérapeutique pour compléter votre carrière de psychothérapeute/psychopraticien/professionnel médical/paramédical.

Les formations longues

Un minimum d'un mois peut être nécessaire pour une formation complète en hypnose. Notez que souvent, ce type de formation est proposé soit le week-end ou en soirée (afin d'être compatible avec une activité professionnelle à temps plein). Et elle est généralement proposée pendant un an.

Prix : entre 6000 et 1200 euros

Les spécialisations en hypnose

Une formation de 3 ou 4 ans est nécessaire pour former des hypnothérapeutes en tant que professionnels de la santé. Cela comprend les psychologues, les médecins généralistes, les spécialistes, les psychologues et les paramédicaux.

Un cursus universitaire permet d'obtenir un diplôme (D.U.) en hypnose médicale.

Petit tip : choisissez une formation qui encourage la supervision et la pratique de l’hypnose. C’est TRES important !

Quelles sont les meilleures écoles en hypnose  ?

ARCHE Hypnose

Hypnose ericksonienne, Programmation Neuro Linguistique (PNL), Thérapie systémique

Lieu formation : Paris, Avignon, Nice, Bruxelles

https://www.arche-hypnose.com/

IFHE

Hypnose, Programmation Neuro Linguistique (PNL), Hypnose ericksonienne

Lieu formation : Paris

https://ifhe.net/

Formathéra

Hypnose, Programmation Neuro Linguistique (PNL), Hypnose ericksonienne

Lieu formation : Liège (Belgique)

https://www.formathera.be/

Hypnosup

Hypnose ericksonienne, Hypnose

Lieu formation : Paris, Lille, Nantes, Lyon, Marseille, Toulouse, Strasbourg

https://www.hypno-sup.com/

Ecole Supérieure d'Hypnose Ericksonienne (ESHE)

Programmation Neuro Linguistique (PNL), Hypnose ericksonienne, Hypnose

Lieu formation : Aix-en-provence

https://www.formation-hypnose-eshe.fr/

Psynapse

Programmation Neuro Linguistique (PNL), Coaching, Hypnose

Lieu formation : Paris,Lyon,Marseille,Lille,Bordeaux,Strasbourg,Toulouse,Rennes

https://psynapse.fr/

E.F.P.H.Q.

Programmation Neuro Linguistique (PNL), Hypnose

Lieu formation : Montréal (Québec)

https://efphq.com/

Quels sont les meilleurs livres sur l’hypnose ?

Apprendre l’hypnose, ça peut passer par l’achat d’un bon livre d’hypnose. En effet, parfois, l’on n’a ni le temps, ni le budget pour une formation en hypnose. Néanmoins, comment s’y retrouver dans la jungle des livres sur l ‘hypnose ?

Pour vous permettre de progresser rapidement, j’ai sélectionné pour vous, les meilleurs ouvrages pour apprendre l’hypnose efficacement. Comment ? En me basant là aussi, sur les critères suivants :

  • le rapport qualité/pédagogie/prix
  • la compétence et la renommée des formateurs
Livre Métaphores et suggestions hypnotiques
Livre Guide Pratique d'Hypnose Rapide
Traité pratique de l'hypnose
Ma voix t'accompagnera
Hypnose conversationnelle - comment négocier
Livre La voix de l'inconscient
>
Renaud Czerwiec, votre formateur hypnose conversationnelle

ET SI VOUS DEVENIEZ UN MEILLEUR HYPNO ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement l'accès à votre formation vidéo pour maîtriser l'abc de l'hypnose conversationnelle.