L’hypnose conversationnelle, mieux qu’une simple théorie, est un outil de communication puissant directement applicable dans le monde réel. Elle n’est pas l’apanage des hypnothérapeutes. La preuve ? Ce médecin va vous surprendre de par son tour de force a réaliser cette piqûre, tout en donnant le sourire à ce bébé. Comment avoir le beurre, l’argent du beurre, et le sourire de (bébé) crémière ? Son secret ? Il utilise la formule A.C.S si chère à l’hypnose conversationnelle.

Si vous étiez médecin, quand vient le moment délicat de réaliser cet acte « barbarissime » appelé piqûre à un enfant, de quelle façon vous y prendriez-vous, afin que ce moment ne se transforme en pleurs, tourments et fracas ? Visiblement, ce médecin, formé aux techniques d’hypnose conversationnelle sait comment y faire pour joindre l’utile à l’agréable.

Alors, comment s’y est-il pris pour utiliser l’hypnose conversationnelle de façon invisible ? Simple. Il utilisa la formule A.C.S afin de détendre bébé pour que cet acte « barbarissime » dénommé piqûre, devienne un jeu d’enfant (sans jeux de mots… quoique).

La formule A.C.S, le b.a.-ba de l’hypnose conversationnelle

Tout bon communicateur hypnotique le sait. J’en parle de long en large sur ce blog. La formule A.C.S est une formule qui permet de déployer l’hypnose conversationnelle dans vos conversations. De manière invisible et efficace sur le terrain du réel. Qu’est-ce que la formule A.C.S, et comment s’y est pris ce médecin bien inspiré pour déployer la formule A.C.S face à bébé ?

A : Capter l’attention de votre interlocuteur

Au début de cette vidéo, on peut s’apercevoir que le médecin capte l’attention du bébé en le faisant sourire par des gestes et une attitude surprenants. Visiblement, ce médecin a mangé du clown. Ce qui plaît au plus haut point à bébé (et à son père). Pourquoi fixer l’attention ? La fixation de l’attention est l’un des ingrédients-clés de l’hypnose. Qu’elle soit conversationnelle, thérapeutique ou de spectacle.

Le stratagème (faussement innocent) permet de fixer l’attention de bébé suffisamment longtemps afin de préparer le terrain à la deuxième étape. Le contournement du facteur critique. Car il n’y a pas d’hypnose conversationnelle sans contournement du facteur critique. Si vous êtes un nouveau lecteur de ce blog, vous vous demandez certainement ce qu’est le facteur critique ?

C’est la partie de notre esprit concient qui analyse, trie, décortique toute information et qui accepte ou rejette toute suggestion qui lui arrive. Dans le cas qui nous concerne, l’esprit critique est la partie de l’esprit conscient de bébé qui pourrait se dire « quel coup de trafalgar est-il en train de me faire celui-là ? Il va essayer de me piquer ! Pas question. Pas touche avec ta sereingue et tes gros doigts, ou je hurle. Compris ?! »

Alors comment s’y est pris ce médecin pour contourner l’esprit critique de bébé afin d’endormir celui-ci pour le rendre réceptif à l’idée de recevoir une piqûre ? C’est ce que nous allons voir dans cette étape.

C: Contourner l’ esprit critique

Dans cette nouvelle étape, avez-vous remarqué que ce médecin utilise à la fois sa voix, sa sereingue, dans une drôle de parade comico-musicale, à la fois visuelle, auditive et kinesthésique (toucher) ? Le truc, c’est que… avez-vous remarqué qu’au bout de quelques secondes, l’attitude de l’enfant commence à changer à la vue de ce stratagème ?

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Quel est le secret hypnotique de ce conducteur de métro hors-norme le plus aimé des Parisiens ?

Avez-vous remarqué le calme s’installant petit à petit chez bébé ? En effet, son regard se fixe progressivement. Les eaux tumultueuses de l’esprit de bébé se calment petit à petit au fur et à mesure du tour de passe-passe du médecin. Comment expliquer ce phénomène ?

Par la saturation simultanées des différents canaux sensoriels de bébé. Saturation simultanées des différents canaux sensoriels… quésaco ?

En utilisant une technique d’induction conversationnelle par la saturation simultanée des différents canaux sensoriels (kinesthésique, visuel et auditif), cet ingénieux médecin sature l’esprit conscient de bébé qui se dit « Oulà, il a bien beaucoup de choses auxquelles prêter attention en si peu de temps ! Des sons, des formes, des mouvements… je ne sais plus où donner de la tête. Je ferais bien un petit roupillon moi. Hop…zzzz »

C’est ainsi que le facteur critique de bébé se met en mode veille. Comme une alarme en fait. Et au bout d’un moment, on peut apercevoir des signes de transe hypnotique évidents chez le bébé (passivité du visage, respiration plus souple et profonde, calme).

Nous avançons dans l’application de la formule. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Il y a encore une pîqure à réaliser. Alors, qu’en est-il de la dernière étape ?

S : Favoriser une réponse inconsciente

La transe hypnotique est un état de conscience modifié où l’esprit est focalisé, calme et très suggestible. Et cela tombe bien, car notre médecin a une mission à réaliser : faire la piqûre à bébé. Et quoi de mieux qu’un bébé réceptif et calme pour faire cette piqûre ? Profitons-en, son alarme mentale (facteur critique conscient) est mise sous l’éteignoir. C’est ainsi que le médecin a pu donc réaliser la piqûre sans heurs, ni cris.

Plutôt pas mal, non ? Et le plus beau, c’est que ce la recette A.C.S peut s’adapter dans tous les contextes de vie. Donc, que direz-vous d’apprendre à appliquer la recette A.C.S. dans vos interactions avec autrui ?