Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

Ah, si vous pouviez lire dans les pensées des autres, ou anticiper les attentes et les comportements d’autrui (qu’il soit homme ou femme), ça changerait quoi pour vous ? La bonne nouvelle, c’est que, grâce aux méta programmes, vous pouvez vous transformer en Mel Gibson. Mais chuuut… ne le dites à personne. Dans cet article, apprenez, par le biais des méta programmes, quelles sont les clés s’adaptant au cadenas de la personnalité de chacun de vos interlocuteurs. 

 

Vous souvenez-vous du film Ce que veulent les femmes ? Voici le pitch. Mel Gibson, incarne le rôle d’un magnat de la publicité misogyne à New-York. Par un événement « divin », celui-ci possède subitement la capacité de lire dans les pensées des femmes. Que ce soit en rue, au travail, dans sa vie privée, rien n’échappe au radar supersonique de notre publicitaire.

Alors, c’est sûr, au début, notre misogyne boit la tasse et se retrouve déstabilisé par cette nouvelle capacité inattendue. Jusqu’a jour où sa « psy » lui dit qu’il peut faire de ce nouveau pouvoir, un tremplin vers une nouvelle vie.

Pensez donc, lui qui depuis toujours n’a jamais rien compris aux femmes, peut désormais lire dans leur pensées. Anticiper tous les désirs et toutes leurs attentes. Résultat ? Sa carrière décolle, sa vie privée et sociale aussi…

Alors que vous lisez ces lignes, n’avez-vous pas encore imaginé ce que ce serait de pouvoir lire dans les pensées des autres ? Ou encore anticiper les attentes et les comportements d’autrui (qu’il soit homme ou femme) ? Ca changerait quoi pour vous ?

La bonne nouvelle, c’est que, grâce aux méta programmes, vous pouvez vous transformer en Mel Gibson. Mais chuuut… ne le dites à personne. Car ce que vous allez apprendre dans cet article est définitivement un marchepied vers une vie sociale et relationnelle de feu de dieu .

OK, me dites-vous, et qu’est-ce donc un méta programme ? Un nouveau programme informatique venant de la Silicon Valley qu’on implante dans la peau, sous la forme de puce électronique ?

Rassurez-vous, rien de tout cela 🙂

En fait, les méta programmes (un des principaux outils de la thérapie par la pnl) sont des clés qui s’adaptent au cadenas de la personnalité de chacun de vos interlocuteurs. Bien pratique, qu’il s’agisse de mieux comprendre qu’est-ce qui influence la façon d’être de vos patients, si vous êtes coach ou hypnothérapeute.

Bien pratique aussi, si vous êtes parent, manager, publicitaire ou autre. Car l’utilité des méta programmes est universelle.

En somme, avec les méta programmes, vous disposez d’une grille de lecture invisible qui vous permet d’anticiper les attentes d’autrui, tout en lisant dans ses pensées. Alors, comment ça marche, les méta programmes  ?

Les méta programmes : apprenez à lire dans l’autre comme dans un livre ouvert

 

  • Méta programme 1 : méta programme de rapprochement et méta programme d’éloignement

Observez les personnes sur lesquelles vous souhaitez avoir de l’impact au quotidien. Font-elles les choses pour éviter quelque chose? (par exemple, je respecte les limitations de vitesse pour éviter les gendarmes, je roule prudemment pour éviter les accidents).

Ou alors, font-elles les choses pour acquérir quelque chose ? (je travaille dur pour obtenir une augmentation par exemple).

En fonction de ce que vous allez observer chez elle, vous pourrez alors adapter votre communication à votre interlocuteur en fonction de sa propension à « éviter » quelque chose. Ou au contraire, sa propension à faire les choses pour « acquérir quelque chose. »

Par exemple…

si vous vous apercevez que votre boss à tendance à établir ses stratégies marketing pour « éviter les dépôts de bilan », vous serez donc bien inspiré de lui communiquer votre prochain plan marketing autour de l’axe « les 5 axes de mon plan marketing pour éviter… »

Adaptez-vous à sa façon de fonctionner. Et ses yeux vont s’allumer comme des billes. Vous aurez alors trouvé la clé qui s’adapte à son cadenas personnel.

 

  • Méta programme 2 : méta programme de référence interne et méta programme de référence externe :

Quelqu’un possédant un méta programme interne, est quelqu’un prenant les décisions par lui-même, et n’attendant pas l’approbation d’autrui. Il est généralement sûr de lui et se fiche assez bien du regard des autres, car il sait ce qui est bon pour lui.

Généralement, il n’écoutera pas ce que les autres lui diront. Pour quelqu’un possédant un méta programme externe, c’est complètement l’opposé. Il sera peu sûr de lui, et demandera toujours l’avis des autres.

En fonction de ce que vous allez observer chez votre interlocuteur, vous pourrez alors adapter votre communication à lui, en fonction de sa propension à « penser par lui-même ». Ou au contraire, sa propension à faire en fonction de l’avis général.

Par exemple, vous désirez convaincre votre chérie d’assister à un séminaire sur la gestion des finances avec vous ?

Après avoir observé que votre chérie possède un méta programme externe et a tendance à faire les chose en fonction de l’avis général, vous serez bien avisé de lui dire que plus de 50.000 parents comme eux ont déjà assisté à ce séminaire .

De plus, vous pourriez lui dire que des femmes comme elle, ayant déjà participé à ce séminaire, ont vu leur capacité à mieux gérer leur argent augmenter sensiblement.

En vous adaptant à son méta programme externe, vous avez trouvé la clé qui s’adapte à son cadenas personnel.

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Comment j'ai fait stopper la cigarette à une fumeuse invétérée en 15 minutes, avec la thérapie par la pnl

 

  • Méta programme 3 : méta programme de possibilité et méta programme de nécessité

Les personnes de votre entourage font-elles les choses par plaisir ou par obligation? Certaines personnes sont motivées par le plaisir de faire les choses. D’autres, sont motivées par la nécessité de faire les choses. Deux manières de fonctionner opposées.

Ainsi par exemple…

Imaginez que votre amie Rachelle soit au chômage et rechigne à trouver du travail. Après l’avoir observée, vous savez qu’elle possède un méta programme de nécessité bien ancré.

Utilisez-donc cette caractéristique et dites-lui afin de la motiver à se bouger, que…

« C’est absolument nécessaire pour nourrir ton petit bébé, tu n’as pas le choix ». Ou encore « qu’il faut que tu trouves du travail parce que c’est absolument nécessaire. »

Dans son cas, votre discours résonnera bien plus à ses oreilles que si vous lui disiez « en trouvant du travail , tu pourras offrir à ton bébé ce qu’il mérite. »

Bien qu’au final, ces deux formulations veulent dire la même chose, votre amie Rachelle sera bien plus réceptive à votre première formulation. Parce qu’elle fait écho à son méta programme de nécessité.

 

  • Méta programme 4 : méta programme soi et méta programme autrui

Qu’est-ce qui sépare une personne égoïste d’une personne altruiste ? La première est motivée avant toute chose, par la satisfaction de ses propres besoins. La deuxième personne est une personne qui est motivée par le besoin de satisfaire les besoins des celles et ceux qui lui sont chers.

Quitte à mettre la satisfaction de ses propres besoins de côté.

Aussi, si vous êtes vendeur par exemple…

Vous seriez bien avisé de vendre un crossover familial à ce jeune papa de famille nombreuse qui se présente dans votre show-room, en lui disant :

« Monsieur, le crossover que vous voyez devant vous est le préféré des papas français voulant offrir à leur petite famille toute la sécurité qu’elle mérite. Et je sais que vous êtes ce genre de papa…. »

Par contre, si vous êtes vendeur de Ferrari, inutile de sortir ce genre de discours à un jeune golden boy célibataire qui ne regarde que son nombril. Car celui-ci possède plutôt un méta programme « soi ».

 

  • Méta programme 5 : méta programme global et méta programme spécifique

Pourquoi est-ce que certaines personnes attachent tant d’importance au détail, alors que d’autres préfèrent aborder les choses dans leur globalité? C’est toute la subtilité de ce méta programme.

A ce sujet, avez-vous déjà observé que les personnes possédant un méta programme « détail » rendent folles celles possédant un méta programme « global » ? Et inversement . Ainsi donc, apprenez dès aujourd’hui à vous calquer sur le méta programme « détail « ou « global » de vos interlocuteurs en fonction de ce que vous observerez chez eux.

Par exemple, votre épouse a-t-elle tendance à être orientée « détail » et vous plutôt « global » ? Ne vous étonnez donc pas que rien ne agace plus lorsque vous constatez que votre épouse est une « maniaque du détail. »

Plutôt que de vous agacer, pensez à vous calquer sur sa manière de penser… et Dieu sait si la diablesse qui se trouve en face de vous ne se transformait pas en ange. Qui sait ? Essayez. Et vous verrez que le diable ne s’habille plus en Prada.

 

  • Méta programme 6 : méta programme créatif et méta programme processus

Quand vous achetez une nouvelle armoire chez Ikéa , laissez-vous libre cours à votre créativité pour la monter ou alors, suivez-vous scrupuleusement le mode d’emploi ?

Les personnes créatives sortent souvent des sentiers battus alors que les personnes possèdant le méta programme processus, se sentent obligées de suivre à la lettre, plan, processus, procédure, pour faire les choses. Sous peine de se sentir perdues ou inefficaces.

Observez vos interlocuteurs. Possèdent-ils plutôt un méta programme créatif ou un méta programme processus ? En fonction de ce que vous allez découvrez chez eux, adaptez votre style de communication en fonction de leur méta programme créatif ou processus.

Ainsi, vous serez bien avisé de dire à votre collègue de bureau John, possédant un méta programme processus :

« John, je te propose de faire un plan marketing minutieux avant de nous lancer dans cette nouvelle campagne de publicité, car sinon cela va partir dans tous les sens et on va perdre le contrôle du budget, qu’en penses-tu ? »

En vous adaptant au méta programme processus de John, vous possédez cette capacité de vous mettre au diapason de sa façon de fonctionner. Ainsi donc, ne vous étonnez pas d’ici peu d’entendre à vos oreilles que vous êtes décidément devenu un collaborateur à l’efficacité exemplaire.

Mais chuuut… ne confiez à personne votre nouveau petit secret de communiquant.

A la découverte des méta programmes, à vous de jouer !

Pas besoin d’être Mel Gibson pour savoir ce que veulent les femmes (et les hommes). Donc, exercez-vous à découvrir les méta programmes des personnes de votre entourage. Petit à petit, allongez votre rayon d’action et analysez finement le mode de fonctionnement de vos proches, coachés et patients, clients, élèves, etc

Puis, calquez ensuite votre communication sur leur manière d’être, en s’adaptant à leur méta programme. Et enfin, savourez la différence appréciable que vous observerez tôt ou tard dans vos nouvelles compétences sociales et relationnelles.

Mais que veulent les femmes ? Que vous découvriez leurs méta programmes, nom de Zeus.

 

Crédit photo : https://www.senscritique.com