Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

L’hypnose conversationnelle, qu’est-ce que c’est exactement ? Vous vous demandez sans doute s’il est vraiment possible de pratiquer cette sorte d’hypnose invisible et éveillée en plein milieu de votre cuisine avec votre ado démotivé qui refuse de travailler à l’école ? Ou peut être en plein milieu d’un rayon de supermarché avec ce client bougon afin de lui faire changer son point de vue sur votre super produit ?

La réponse est oui. Pour autant, même si beaucoup croient en l’hypnose conversationnelle. D’autres sont septiques. Et cela me fait d’ailleurs penser à cette histoire pas piquée des vers qui m’est arrivée récemment.

J’ai formé il y a peu des cadres supérieur afin qu’ils puissent davantage motiver et inspirer leurs collaborateurs. Dans cette petite assemblée, l’ambiance était, comme souvent, bonne enfant. Mais dans ce ciel bleu, deux nuage vinrent tout à coup, l’après-midi, assombrir l’atmosphère : David et Alain.

Les deux absents du matin – pourraient se définir, comment dire, comme des « poils-à-gratter ». Et c’est un euphémisme. Nos deux managers aux lunettes impeccables et à la chemise aussi blanche qu’une Edelweiss, grommelèrent en effet, derrière leur dent toute l’après-midi. Soufflant des petits pois. Excédés par ce cours qu’ils définissaient comme « bidon ».

– Ringard votre approche !

– Je ne peux pas croire que des gens se fassent avoir par cette guimauve…

– J’ai perdu une demi journée à patauger dans un apprentissage stérile

Tels furent leurs dernières salves avant de quitter la formation. Quand ils partirent, c’était (un peu) Waterloo dans mon esprit. Si Hitchcock était un maître du suspens, David et Alain, eux, étaient les rois du sarcasme.

Bah, attendons de voir, me dis-je. Néanmoins un peu agacé par ces deux grands garnements en chemise blanche

Quelques semaines plus tard, cependant, COUP de THEATRE ! Je reçu un coup de fil inattendu.

C’était David, mon « poil-à-gratter » en chemise blanche. La discussion dura 10 minutes. Quelques minutes après avoir raccroché, je souriais encore dans ma (fausse) barbe. Quelque chose venait d’illuminer mon visage. Je venais d’être témoin, de l’un des coups de théâtre les plus fabuleux de mon carrière de formateur en hypnose conversationnelle.

Voulez-vous savoir, ce que me fit David, comme confidence au téléphone ?

« Tu sais Renaud, je dois t’avouer une truc. L’autre jour, j’ai utilisé l’hypnose conversationnelle sur l’une des mes traductrices, dont l’efficacité était en dent de scie ces derniers temps.

– Et donc ? lui répondis-je

– Au début, sans trop de conviction, sauf que…

– Sauf que ?

– Sauf que, dernièrement, elle vint me voir dans mon bureau. Son visage clignotait comme un sapin de Noel un 25 décembre.

– Elle me confia : « Aujourd’hui David, je viens d’écrire, un courrier à traduire, de 3 pages, en allemand technique et administratif. Une traduction assez difficile, qui devait me prendre environ 3h. Résultat, l’affaire a été bouclée en 30 minutes ! Avec un allemand impeccable, sans fautes, digne d’un spécialiste de l’écriture. J’ai trouvé un moyen de faire assez original. Je pense même avoir trouvé une façon de traduire assez novatrice, et vais donc creuser le truc. Merci David. J’ai l’impression David, qu’après notre dernière discussion, un « truc » s’est déclenché en moi. »

– Je restais sans voix, me confia David

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Comment apprendre l'hypnose conversationnelle l'a sauvée d'une catastrophe imminente

Comme quoi David, l’hypnose conversationnelle est comme l’air. Invisible. Mais pourtant capable de faire décoller des avions, qui pourtant sont dépendant de la gravité, lui répondis-je.

Cette histoire véridique (dont le nom du protagoniste a cependant été changé) démontre l’aspect invisible et éveillé de l’hypnose conversationnelle.

L’hypnose conversationnelle, une cheval de Troyes pour caféiner votre communication

Si l’hypnose conversationnelle fonctionne si bien, c’est parce qu’en tant que communicateur hypnotique, vous possédez cette faculté peu commune de parler aux trois cerveaux de votre interlocuteur en même temps. Le cerveau conscient, subconscient et inconscient. Pensez à ce sujet, à l’histoire du cheval de Troyes.

Pendant que les gardes de la ville de Troyes étaient occupés à scruter l’extérieur de l’énorme cheval en bois en faisant des commentaires sur sa couleur, sur sa forme… les combattants tapis à l’intérieur eux, attendaient le bon moment pour sortir de leur cachette.

Comme le cheval de Troyes, l’hypnose conversationnelle distrait l’esprit conscient, pour mieux influencer l’esprit inconscient. Le responsable des actions, des choix et des prises de décisions d’autrui. C’est là toute l’élégance de cette haute forme de communication d’influence qu’est l’hypnose conversationnelle.

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé avec l’exemple de David. Et plutôt deux fois qu’une. Sur lui-même dans un premier temps. En effet, n’était-il pas au début septique et critique envers l’hypnose conversationnelle ? Pour autant, mes graines germèrent dans son esprit au point de le rendre curieux et d’essayer l’hypnose conversationnelle dans son milieu professionnel.

Résultat ?

Il réussit le tour de force de doper en quelques jours à peine, la créativité de sa collaboratrice – pourtant en proie à des difficultés. Mais pas que cela. L’hypnose conversationnelle a aussi transformé l’approche de cette traductrice en allemand. Incroyable, non ?

C’est là le pouvoir de l’hypnose conversationnelle en action. Et vous, que se passerait-il si vous commenciez à utiliser l’hypnose conversationnelle dans votre vie ?