Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

Comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle, c’est comme participer à une course de karting au volant d’une formule 1. Autrement dit, impacter considérablement sa capacité à convaincre un client, devient chose beaucoup plus aisée avec l’hypnose conversationnelle dans la vente. Apprenez ici l’art de poser les questions qui font vendre. Questions détournées. Questions à double-contrainte et questions paradoxales.

 

Vous désirez doper votre faculté à savoir comment convaincre un client ? Avec l’hypnose conversationnelle, faites un pas décisif  en avant. Motivez, séduisez et convainquez vos clients de plus en plus intuitivement. Comment ? Grâce à l’efficacité des questions hypnotique de vente.

Socrate était un des plus grands philosophes qui possédait cette capacité peu commune de convaincre ses contemporains en leur posant des questions stratégiques. L’objectif de l’interrogation socratique, était de contester l’exactitude du point de vue initial des gens pour leur faire voir les choses d’une façon nouvelle.

Revenons 2500 dans le futur et atterrissons sur le plancher des vaches, voulez-vous. Vous allez apprendre ici l’art du questionnement hypnotique. Et après avoir assimilé ce qui suit, que diriez-vous de devenir le Socrate 2.0 de la vente hypnotique ?

Comment pourriez-vous tirer dès à présent un avantage considérable sur les autres vendeurs, si vous possédiez cette capacité intuitive de savoir comment convaincre un client davantage grâce aux techniques de questionnement hypnotique ? La réponse dans ce qui suit. Suivez le guide.

Grâce aux techniques de questionnement hypnotique que vous allez apprendre, affinez vos talents de vendeur. En maîtrisant l’art du questionnement hypnotique, vous allez posséder une arme redoutable dans l’art de convaincre.

Cette arme de persuasion massive qu’est le questionnement hypnotique peut…

  • Faire voir votre produit ou votre service aux yeux de votre client d’une façon nouvelle et rafraichissante,
  • Transformer leurs idées reçues négatives envers votre produit en curiosité,
  • Transformer les réticences de votre prospect en enthousiasme
  • Comprendre réellement les besoins de votre prospect. Plutôt que de sembler vouloir à tout prix lui « forcer la vente »

Faites-vous cette erreur magistrale alors que vous souhaitez savoir davantage comment convaincre un client ?

Vous désirez augmenter votre faculté de savoir comment convaincre un client ? Très bonne idée. Mais, avant d’aller plus loin, je souhaite tordre le cou à une croyance infondée qui lobotomise bon nombre de vendeurs depuis tant d’années. Pensez-vous que la meilleure façon d’ouvrir une interaction de vente est de poser à votre prospect une série de questions sur ce qu’il veut et a besoin ? On vous a appris peut-être jusqu’à aujourd’hui que la réponse était oui , sans aucune hésitation ? Si c’est votre réponse, sachez que c’est une mauvaise réponse !

Il y a certainement beaucoup de questions importantes que le vendeur que vous êtes,  doit poser à son prospect quand il désire savoir comment mieux convaincre son client. Cependant, le début d’une interaction de vente n’est ni le moment ni le lieu pour leur poser des questions. Les vendeurs rompus à l’hypnose conversationnelle se concentrent d’abord sur la construction d’un rapport de confiance avec leur prospect ou client. Ensuite, ils utilisent alors leurs questions afin de recueillir les informations nécessaires pour conclure la vente. Pas avant.

Pourquoi donc les superstars de la vente n’utilisent pas les techniques de questionnements lourds au début d’un entretien de vente? Alors que après tout, la plupart des livres et des cours sur l’art de vendre vous disent pourtant que vous êtes censé commencer la vente par des questions d’évaluation des besoins de vos prospects ?

Retenez ce qui suit, car c’est très important. C’est l’une des étapes majeures si vous voulez davantage savoir comment convaincre un client. Il est beaucoup plus important d’ouvrir votre interaction de ventes en construisant un climat hypnotique de confiance avec votre prospect. Si vous faites le bien, le client vous dira alors tout ce que vous voulez savoir ensuite.

Car ce faisant, vous parvenez alors à surprendre agréablement votre prospect. De nombreux clients en effet ont pour habitude de se voir « mitraillés de question » par les vendeurs lorsqu’ils se font aborder. En fait, de nombreux clients appréhendent ce type de questions avec une certaine crainte.

Et se faisant, cela renforce la méfiance naturelle du prospect qui érige très tôt une barrière mentale de type « Moi-client! » et « Vous-Vendeur! ». Pensez-y. Posez des questions trop tôt dans votre processus de vente et soyez assurez à votre insu de mettre votre prospect sur la défensive ! Rien de moins. Comment convaincre un client plus facilement passe donc par cette étape préalable décisive.

Comment et quand poser des questions hypnotiques de vente lorsque l’on désire savoir comment convaincre un client davantage ?

Lorsque les questions sont correctement utilisées dans le processus de vente, votre client sentira inconsciemment qu’il est pris en charge par une personne se souciant de lui. En établissant d’abord un rapport hypnotique de confiance. Vos questions ultérieures auront un sens beaucoup plus pertinent. Et les réponses de votre prospect seront  donc plus détaillées. Vos questions sont reçues par un « client en puissance » plutôt que par un prospect sur la défensive. Vous avancerez ainsi donc plus vite dans votre faculté à mieux convaincre un client. De façon éthique.

Retenez bien ceci. Vos clients ou prospects sont beaucoup plus réceptifs à vos questions si ils vous apprécient et s’ils sentent qu’ils peuvent avoir confiance en vous. Donc, construire le rapport de confiance d’abord pour obtenir ensuite la permission de leur poser toutes les questions que vous souhaitez !

Le développement de la confiance vient de l’utilisation des techniques de rapports hypnotiques décrits dans d’autres articles de ce blog. Car en montrant au client que vous êtes comme lui et qu’il se sent en sécurité avec vous, et il sera donc susceptibles de répondre honnêtement à vos questions. Et c’est ce à quoi vous aspirez.

-Comprenez-vous totalement ce qui rend notre produit si unique?

Cette question est très puissante. Elle contient le présupposé que votre produit est unique. Votre prospect va commencer à penser au sens de ce qui lui est demandé. Le mot «pleinement» ajoute un peu d’efficacité supplémentaire à la phrase. Vous orientez de la sorte les pensées et émotions de voire prospect à votre avantage.

Alors que votre prospect peut avoir une idée de ce qui rend votre produit unique, il est douteux qu’il ou elle comprenne «pleinement» son côté unique. Quelle que soit la réponse que votre prospect donne à cette question, vous gagnez. Si votre prospect, vous dit qu’il ou elle comprend pleinement, il doit vous l’expliquer dans ses propres mots ce qui rend votre produit unique. Cela renforce le pouvoir qu’a votre produit à stimuler les besoins de votre prospect.

Si votre prospect dit qu’il ou elle ne sait pas ce qui le rend si unique, vous avez également la possibilité de les éclairer sur ce point précis. Une fois que votre prospect comprend les caractéristiques uniques et les avantages de votre produit ou offre de service, cette question suivante est un excellent fil d’Ariane vers la vente :

-Est-ce que quelqu’un d’autre est impliqué en ce qui concerne cette décision d’achat ?

Il faut toujours présumer que la personne à qui vous parlez est impliquée dans la prise de décision. Ne pas insulter votre prospect en lui disant quelque chose comme: «Qui est le décideur de votre entreprise ? » Si votre prospect n’est pas le décideur, il ou elle pourra vous informer de ce fait. Jusqu’à ce que vous en soyez informé, traitez votre prospect comme si il ou elle est un décideur potentiel d’achat.

Comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle ? Avec les questions détournées

Les questions détournées sont un type particulier de question qui peuvent être formulée comme une déclaration de type affirmative, comme «Je ne sais pas quel genre de revenu vous avez. » Après avoir entendu ce type de phrase détournée, un prospect pourrait souvent vous faire la confidence de vous dire ce que son revenu est (même si vous ne lui demandez pas directement).

Ce type de questions détournées possède l’avantage d’être moins intrusif et de garder l’entière confiance du client.

Car si vous lui demandez directement, « Quel est votre revenu? » vous risqueriez que votre prospect vous rétorque «Ce ne sont pas vos affaires. » La question détournée vous permet de collecter des informations précieuses sur votre prospect (ses revenus, ses désirs, ses peurs, ses valeurs), sans mettre en danger le rapport que vous avez préalablement instauré avec lui.

Pourquoi les questions indirectes fonctionnent si bien? Vos prospects et clients s’opposent rarement à une question détournée, tandis que des objections à des questions directes sont en fait assez commun, en particulier lorsque ces questions se rapportent à l’information sur les salaires, l’épargne, la valeur nette, les problèmes de santé, ou autres questions personnelles.

Une autre façon d’utiliser les questions détournées à travers l’utilisation d’une pause, un sourcil levé, une main tournée vers le haut, ou un autre geste d’interrogation à la fin d’une instruction. Cette technique est souvent utilisée à la fin des phrases. Au lieu de « pousser » votre prospect à la vente avec une question du genre :

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle (partie 1)

-Seriez-vous intéressé par cette offre avec un taux d’intérêt de 12% ?

Apprenez à reformuler de cette façon grâce à une question détournée :

-Cela peut ne pas vous intéresser… mais nous offrons maintenant un taux d’intérêt de 12%.

Dans ce cas, la question est détournée: «Est-ce vous intéressant ou pas? » En règle générale, après avoir entendu une «déclaration» de ce genre, un  prospect répondra en vous disant tout l’intérêt qu’il ou elle a envers votre proposition. Voici un autre exemple:

-Vous en savez probablement déjà sur ces avantages particulier … Ce congélateur no frost congèle parfaitement tous vos aliments sans jamais devoir le dégivrer.

La question ici est déguisée, «Connaissez-vous ces avantages particuliers ou pas? ». Afin de rendre ces questions déguisées encore plus puissantes, il est important que vous les prononcez comme une questions. Autrement dit, levez l’inflexion et le ton de la voix à la fin de la phrase d’une manière interrogative. Cela garantit assurément que votre prospect entend votre déclaration, sous la forme d’une question, à laquelle il ou elle vous répondra.

Lorsque vous utilisez ce genre de questions détournées, soulevez  vos sourcils d’une manière interrogative afin que votre prospect «voit» et entende ce que vous dites. Cette utilisation du langage du corps est une manière élégante d’ajouter un certain intérêt visuel à ce qui pourrait autrement être un échange verbal simple.

Le prospect entend votre phrase et, en voyant votre posture de questionnement, répond automatiquement à la question détournée. Ceci est ce que nous appelons «l’art de la vente » et il est l’une des compétences qui sépare les vrais professionnels de la vente de vendeurs moyens.

Voici encore quelques exemples intéressants :

– Que se passe-t-il lorsque… vous vous imaginez être capable d’utiliser le langage hypnotique dans la vente ?

-Que se passe-t-il lorsque… vous vous imaginez en train d’apprécier tous les avantages d’avoir fait cet achat de l’aspirateur x 

Comment convaincre un client plus efficacement ? En posant des questions paradoxales

Vous voulez savoir comment font les meilleurs vendeurs pour convaincre un client ? Ils ont tendance à utiliser ce qu’on peut appeler des questions paradoxales. Ces types particuliers de questions donnent au vendeur une mine d’or de renseignements sur la psychologie du client, ses attentes et ses besoins. Cette information est ensuite utilisée pour adapter le reste de la présentation de  vente.

Une question-type «paradoxale» pourrait ressembler à cela :

-Pourquoi… vous voulez réellement cette assurance vie ?

Ceci est une surprenante et déconcertante question aux yeux de la plupart de vos prospects. Car ce genre de question va a contre-sens de la façon dont un commercial standard  a tendance à « pousser » son prospect à vouloir acheter une assurance-vie. Cette façon surprenante de procéder vous donne l’image d’un commercial qui ne pousse pas du tout la vente.

En posant ce genre de question, vous demandez subtilement à votre prospect de vous expliquer quels sont ses besoins et ses intérêts réels. Ses besoins réels mis à nus, votre prospect se met alors inconsciemment dans la position d’avoir à se vendre à lui même ses besoins et intérêts. Vous ouvrez une porte et le prospect s’y engouffre de lui-même.

Cette question «négative» gagne davantage de pouvoir parce que les mots sont agencés pour former un présupposé hypnotique de « … vous voulez réellement une assurance-vie. » Le vendeur ajoute une tonalité particulière à ces mots comme pour dicter au prospect une commande hypnotique cachée.

Que faire si votre prospect vous dit, « je ne veux pas réellement d’assurance-vie» ?

Offrez-lui alors directement une autre question de vente puissante de type  «Vous devez avoir une raison particulière pour me dire cela. Ça vous dérange si je vous demande ce que précisément cette raison ? » Quand vous découvrez pourquoi votre prospect ne veut pas d’assurance vie, cela vous apprend les objections réelles sur lesquelles vous pourrez travailler afin obtenir la vente.

Une question «négative» utilisé par un vendeur de smartphone pourrait être :

-Est-ce que …vous avez réellement besoin d’un smartphone aussi pointu ?

Cette question est efficace, car au lieu de pousser votre produit,  vous sollicitez l’avis du client.

Cette question, à première vue «négative» en rapport à vos intérêts de vendeur, montre que le professionnel de la vente que vous êtes est réellement plus intéressé à en apprendre réellement sur les besoins de votre prospect. Plutôt que de sembler vouloir à tout prix lui « forcer la vente ».

En posant des questions qui mettent l’accent sur le concept de besoins de votre prospect ou de son entreprise, vous parvenez à communiquer de façon très subtile  «Je me soucie de vous et de votre entreprise. » Apprenez dès aujourd’hui à découvrir comment votre prospect se voit, en terme de besoins et voyez si il pense qu’il mérite une solution (votre produit ou service) à ses besoins. De la sorte et en fonction de ses réponses, il vous est facile de personnaliser votre présentation de vente et à adapter vos solutions produits afin de combler ses besoins spécifiques.

En outre, ce type de question négatives met doucement le client dans la position d’avoir à défendre la raison pour laquelle il ou elle veut votre produit. En fait, ce type de questions peut même parfois réellement mettre votre prospect ou  client en position d’essayer de VOUS convaincre  de lui vendre le produit…

Plutôt sympathique, non ?

L’utilisation de questions paradoxales peuvent définitivement provoquer une surprise chez votre prospect à votre avantage. Car cette « inversion des rôles » soudaine est un changement inattendu pour le prospect. Des questions «négative» peuvent mettre votre prospect dans le rôle du vendeur et vous, vendeur dans le rôle du prospect. Il est un moyen puissant détourné de faire réaliser votre prospect d’avoir d’encore plus de raisons pour lesquelles il veut et doit acheter votre produit.

Comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle ? Les questions doubles contrainte, ou comment donner l’illusion du choix à votre prospect

Chaque être humain ressent un profond besoin d’avoir un sentiment de contrôle sur les choses et sur les événements. C’est le cas de vos prospects et clients. Comment pourrions dès lors utiliser ce principe psychologique afin de savoir comment convaincre un client ? C’est simple. Utilisez l’étonnant pouvoir des questions double-contrainte. La double contrainte, quèsaco ?

Lorsque vous placez le mot « ou » dans une question, le lecteur sera enclin à croire que vous lui laissez le choix. La vérité est que peut importe son choix, il ira toujours dans le sens de ce que vous lui auré suggéré. C’est une impasse déguisée qui offre un choix illusoire de contrôle à votre prospect.

Exemples:

-Voulez-vous payer en espèces ou acheter en utilisant votre carte de crédit?

-Est-ce que vous vous souhaitez faire l’essai du modèle X maintenant ou préférez peut-être prendre le temps de regarder les modèles d’exposition ?

Vous semblez offrir à votre prospect deux options, mais les offres sont au final, identiques. Si vous laissez à votre prospect le choix d’ignorer la première proposition, faites-luialors croire que le second est une alternative appropriée.

Allons maintenant un peu plus loin dans ce principe. Voyons voir comment vous pourriez utiliser ce puissant stratagème dans les situations de vente suivantes :

Exemples:

– Et je ne sais pas si… vous envisagez faire d’énormes économies maintenant sur vos impôts ou souhaitez bénéficier plus tard du confort de vie que vous offriront ces avantages fiscaux…Faites appel à nos services d’experts fiscaux. Car ne pensez-vous réellement pas que ceci serait une décision intelligente pour vous-même et votre famille ?

– Que vous appliquiez l’hypnose invisible dans la  vente seule ou que vous souhaitiez l’appliquer dans d’autres domaines de votre vie, le résultat final sera toujours aussi spectaculaire. Vous deviendrez un expert dans l’art de convaincre. N’est-il donc pas temps de prendre le taureau par les cornes et de rejoindre notre programme en ligne ?

Dans les deux exemples ci-dessus, offrez d’abord l’illusion du choix à votre prospect ou client, puis offrez de suite après votre suggestion. L’effet est génial.

Comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle ? Apprenez à utiliser les leviers de motivation que sont les besoins de vos prospects

Pour savoir comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle, il est important de connaître les besoins et systèmes de valeurs de votre prospect avant de commencer toute clôture de vente.

Vous pouvez penser que vous avez le meilleur produit ou service au monde, mais si il ne correspond pas au système de valeur de votre prospect, il ou elle ne sera pas très intéressé par votre produit. Vous apprendrez donc cet article, à découvrir comment convaincre un client avec l’hypnose conversationnelle. Ceci grâce à l’utilisation des leviers de motivation que sont les besoins génétiquement programmés de vos prospects. D’ici là pratiquez, encore et encore.