Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

L’hypnose de style conversationnel fascine. Comme une légende urbaine, beaucoup en parlent, mais peu au final l’ont réellement touchée du doigt. Pour autant, l’hypnose de style conversationnel existe bel et bien. Loin d’être une légende urbaine, ses applications dans la communication et la thérapie sont nombreuses. Apprenez ici, ce qu’est l’hypnose conversationnelle, quels sont ses ingrédients et comment la pratiquer au quotidien.

 

Nombreuses sont les personnes qui s’intéressent à l‘hypnose conversationnelle, mais il existe assez peu de ressources sur le sujet. Alors, je souhaite ici vous faire part de mon expérience en hypnose de style conversationnel, afin de vous expliquer ce qu’elle est réellement. Elle fonctionne pour moi. Et il y a de fortes chances pour qu’elle puisse fonctionner pour vous aussi… si vous prenez la peine de la maîtriser.

Alors, ne perdons pas de temps. Partons à sa découverte, voulez-vous ?

Comment fonctionne-t-elle et comment l’utiliser pour l’appliquer le plus intuitivement possible dans le monde réel ? Découvrez dans ce post, ce qu’est précisément l’hypnose conversationnelle, et quels sont ses domaines d’application.

L’hypnose de style conversationnel, qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose conversationnelle est une forme d’hypnose éveillée qui utilise des protocoles d’induction sur un sujet, sans que celui-ci ne le réalise. L’hypnose de style conversationnel (comme son nom l’indique), peut donc s’utiliser dans une conversation de la vie quotidienne. Les applications de l’hypnose conversationnelle sont donc nombreuses :

  • En hypnothérapie : lorsque la transe formelle est terminée, l’on peut continuer à travailler sur le sujet, de façon conversationnelle et stratégique. Comme si c’était une simple discussion.
  • En coaching de vie : amener une personne à lui suggérer d’autres choix de comportements qui favorisent son autonomie, sa liberté d’être
  • Dans la relation d’aide : éducateur, parents, enseignants qui souhaitent influencer positivement afin de favoriser une meilleure relation et une meilleure compréhension de l’autre
  • Dans la communication : manager, publicitaire, CEO, homme politique… une communication efficiente est la base de relations professionnelles, politiques et commerciales prospères.

L’hypnose de style conversationnel, ou comment parler aux 3 cerveaux de son interlocuteur

L’objectif de l’hypnose de style conversationnel est de dialoguer directement avec l’esprit subconscient et inconscient de son interlocuteur, sans que son facteur critique ne vienne stopper cette communication. Si l’on peut oser la comparaison, pratiquer l’hypnose conversationnelle, c’est comme faire la cuisine. Il faut respecter une recette qui fonctionne. C’est à dire que l’hypnose conversationnelle peut s’axer autour de ce schéma de base : A.C.S.

A, comme attirer l’attention et orienter la pensée de son interlocuteur.
C, comme contourner son facteur critique (filtres, méta programmes, valeurs, etc)
S, comme stimuler son esprit inconscient et favoriser une réponse inconsciente

L’hypnose conversationnelle fonctionne, car elle « parle » aux 3 cerveaux de son interlocuteur :

  • le cerveau réflectif, siège de notre déduction logique, notre esprit d’analyse
  • le cerveau limbique, siège de nos émotions
  • le cerveau reptilien, siège de notre survie et de nos prises de décisions

Autrement dit, lorsque l’on utilise l’hypnose de style conversationnel de façon maîtrisée, on parle aux 3 cerveaux en même temps, l’objectif final étant de distraire le cerveau réflectif, tout en stimulant le cerveau limbique et le cerveau reptilien. L’explication que je vous donne ici peut être synonyme, en langage scientifique (pour les puristes) de : recherche transdérivationnelle, de distraction de l’hémisphère dominant et de stimulation de l’hémisphère dominé… Voilà qui est dit (Cela ne vous aura pas rendu plus riche, mais vous excellerez sans doute à Question Pour un Champion) 🙂

Les ingrédients de l’hypnose conversationnelle en pratique :

Appendre l’hypnose de style conversationnel par l’exemple (Barack Obama) :

Je vous invite à lire ce qui suit. C’est un petit extrait de speech hypnotique utilisé par Barak Obama lors de son discours de la convention démocratique le 28 août 2008. Vous y verrez comment il utilise la recette A.C. S. de l’hypnose conversationnelle. Tout comme il utilise plusieurs ingrédients essentiels (langage hypnotique, congruence verbale et non-verbale, thème hypnotique, voix hypnotique, commendes hypnotiques cachées, calquage et conduite) :

[1] » Cela fait maintenant deux petits mois (pause)… Depuis que nous avons commencé (pause)… Cette campagne pour la présidence (pause)… Durant tout ce temps j’ai voyagé à travers tout le pays (pause)… Et avant chaque congrès (pause)… Je prends habituellement quelques minutes pour m’asseoir tranquillement et (pause)… Collecter mes pensées (pause)… Et récemment je me suis retrouvé (pause)… à réfléchir sur (pause) ce qui m’a mené…MOI (pause) …à vouloir la première place du service public… »

La majorité du temps, Barak Obama commence ses discours par une histoire hypnotique. Car le storytelling hypnotique est un outil de premier choix parce qu’il emploie un langage imagé, des métaphores, et réactive instantanément le pouvoir de notre imagination – un peu comme si nous nous sentions comme un enfant transporté dans un autre lieu et un autre moment. De telle sorte que notre facteur critique se dise « Ce n’est qu’une histoire, je peux donc baisser la garde », et laisse donc passer dans notre esprit profond, des messages cachés et codés à notre insu.

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Une technique d’hypnose conversationnelle irrésistible pour avoir immédiatement plus d’impact dans votre capacité à convaincre

Le langage hypnotique : rythme et tonalité

Ce qui caractérise la façon dont Obama raconte ses histoires, c’est le rythme lent et fractionné par des silences d’une à deux secondes et ce, tous les cinq à huit mots. Ce stratagème vocal force littéralement son interlocuteur à être scotché au sens profond de chaque mot qui sort de sa bouche. Mais tout ceci n’est qu’une petite partie des stratégies qui se cachent derrière cette petite histoire hypnotique.

Les thématiques hypnotiques (relaxation , focalisation)

Car lorsque l’on y regarde de plus près, Barak Obama utilise de façon très maîtrisée, un thème hypnotique cher à l’hypnose conversationnelle. En d’autres mots, un thème hypnotique, comme par exemple la relaxation, ou encore la concentration, sont des thèmes couramment utilisés en communication hypnotique invisible. Obama est un orfèvre en la matière, et utilise précisément ces techniques en nous racontant une simple histoire, dans un rythme narratif plutôt lent aux caractéristiques hypnotique à propos de lui-même, en train de s’asseoir tranquillement. Mais aussi de collecter ses pensées.

La formule A.C.S et les commandes hypnotiques cachées en hypnose de style conversationnel

Cette collection de mots et cette anecdote à première vue totalement innocents, sont comme un écran de fumée opaque, dont le rôle véritable est de dissimuler des commandes hypnotiques cachées qui vont s’implanter au plus profond de l’esprit du spectateur. Ces mots écran de fumée ont un double sens. D’une part, Obama parle de lui-même en train de s’asseoir tranquillement ou de collecter ses pensées.

Mais en même temps, il fait glisser au public présent – grâce aux commandes hypnotiques cachées – de s’asseoir tranquillement ou de collecter ses pensées.

Et c’est précisément ce que font les personnes assises en face de lui en train de l’écouter : Elles sont assises tranquillement. De même, elles sont en train de collecter leurs propres pensées. Cette histoire, est un peu comme un miroir, qui reflète précisément ce que les personnes dans la salle sont en train de vivre.

En procédant de la sorte Obama, hypnotise lentement mais sûrement son auditoire, en les forçant de façon indirecte à s’asseoir paisiblement et à collecter leurs pensées. Autrement dit – au travers d’une simple histoire, il les influence de façon subtile, à rentrer dans un état de passivité et d’attention tranquille. Etat propice à préparer leur cerveau inconscient à être réceptif à ses suggestions, tout en contournant leur filtre critique : c’est la formule A.C.S de l’hypnose conversationnelle.

Faites-en l’expérience vous-même et rappelez-vous ceci. Lorsque vous êtes au cinéma, n’avez-vous pas tendance à être focalisé exclusivement sur l’action qui se déroule dans le film, tout en oubliant le reste ? Comme par exemple, l’heure qui passe.

Votre esprit n’est-il pas profondément capté par ce que vous voyez à l’écran ? Votre esprit critique qui habituellement est si prompt à réagir, n’est-il pas en quelque sorte roulé dans la farine ? Car après tout, ce n’est qu’un film. Pourtant il vous arrive de pleurer, d’avoir peur ou encore d’être bousculé par ce film qui vous prend aux tripes, non ? C’est exactement ce que fait Obama dans ces discours en utilisant ces techniques d’hypnose conversationnelle, à l’insu de son auditoire.

Il capte l’attention de son auditoire, le place dans un état de passivité et de réceptivité mentale, tous deux propices à endormir leur esprit critique. Pour ensuite faire tranquillement passer son message qui viendra se planter au cœur de leur esprit inconscient.

Retenez bien ceci :

A : Capter l’attention de votre interlocuteur et Le placer dans un état de réceptivité mentale,
C: Contourner son esprit critique,
S : Semer votre suggestion au cœur de son esprit inconscient et favoriser une réponse inconsciente

L’hypnose de style conversationnel, appelée encore hypnose conversationnelle, est un type d’hypnose invisible qui vous permettra de décupler votre capacité à convaincre. Tout comme tisser des relations plus harmonieuses et plus riches au quotidien. Qu’elles soient professionnelles, amicales ou  amoureuses. A vous de l’utiliser comme il se doit afin de créer des relations gagnant-gagnant. C’est essentiel !

[1] Obama’s_Use_of_Hidden_Hypnosis_techniques_in_His_Speeches.pdf, page 32