Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

L’hypnose conversationnelle est une puissante technique de communication. L’exemple nous en est donné par l’ex-président américain Barack Obama. Celui-ci utilisa brillamment plusieurs subterfuges d’hypnose conversationnelle afin de convaincre, séduire et impacter le peuple américain lors de sa victoire à la course à la maison Blanche en 2008.

 

S’il y avait un exemple vivant qui pourrait démontrer à quel point l’hypnose conversationnelle est un instrument essentiel de la communication, c’est bien Barak Obama. Ce fils issu de l’union entre un jeune Kenyan et une jeune Américaine, montre que le succès appartient à ceux qui croient en leurs rêves. Tel est la recette du succès Made in USA, tel que l’on voudrait nous faire croire. 

Celui qui a su convaincre et gagner le cœur de millions de personnes à travers le monde est avant tout le meilleur exemple que l’hypnose conversationnelle peut être utilisée de façon très stratégique. Ce qui peut être considéré, par certains, comme étant la plus grande duperie dans l’histoire de la politique américaine. Lisez donc la suite, vous n’en croirez pas vos yeux.

Saviez-vous en effet que derrière ce personnage charismatique adulé dans le monde entier, se cache en fait un véritable stratège de la communication hypnotique. Peut-être pensiez que Barak Obama est devenu un leader visionnaire qui inspire simplement que par la seule force son charisme ? Détrompez-vous. Et plutôt deux fois qu’une. Exemple à l’appui.

Pour comprendre ce tour de passe-passe planétaire, il vous faut saisir le contexte historique de l’avènement d’Obama, dans la course à la présidence américaine de deux-mille sept.

Deux-mille sept. La vague Obama commença à déferler sur les Etats-Unis, inondant le pays d’un vent de fraîcheur et d’optimisme comme nullement auparavant. Jamais encore dans l’histoire de ce grand pays, le culte de la personnalité n’avait atteint pareil paroxysme. Bien plus comparé à la frénésie suscitée autour de JFK ou Martin Luther King.

Les médias admirent d’ailleurs volontiers à l’époque que des discours tels que The Road To Denver, sont des exemples qui montrent à quel point les gens étaient fascinés par l’aura d’Obama. Balayés par ses discours, certains décrivaient avoir le béguin pour Obama, comme ils n’ont pas eu depuis l’école primaire.

D’autres  encore disaient ressentir des sensations qui vont à travers leur corps tout en l’écoutant. D’autres fans enfin, admirent qu’il leur était difficile de rester objectif, décrivant  les sensations qui montent à travers leurs jambes pendant qu’ils écoutaient ses paroles.

Le journaliste Mark Bergin de World Magazine écrivit au sujet de Barack Obama  :

« De façon typique, Obama a réveillé la foule avec de rhétoriques envolées… Avec la tête penchée, de nombreux spectateurs semblaient vitreux, envahis par une transe d’admiration pour l’homme qu’ils croient voir réinventer la politique américaine. »

L’hypnose conversationnelle, sans doute la technique de communication la plus efficace existante… et la plus méconnue

Dans leur livre référence [1]Neuro-esclaves – Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse, les psychiatres Marco Della Luna et Paolo Cioni confirmèrent sans aucune hésitation : OUI, Barack Obama utilisa une forme invisible d’hypnose à des fins hautement stratégiques : la communication hypnotique invisible. Appelée encore dans le jargon, l’hypnose conversationnelle.

Selon eux, Obama ne s’est pas contenté simplement d’utiliser des messages subliminaux lors de ses discours, il a utilisé de façon intentionnelle, des techniques avancées d’hypnose dite invisible, dont le but est d’écarter le jugement rationnel des électeurs américains et en implantant dans leur cerveau profond, des commandes hypnotiques qui ont délibérément influencé leurs comportements, émotions, attitudes et choix.

Le tout sans que ses électeurs ne se rendent ne compte de rien. En quelque sorte, à l’insu de leur discernement. Faut-il dès lors clouer au pilori de la honte, celui qui est pourtant adulé par des millions d’âmes dans ce monde ? Ou au contraire, faut-il lui reconnaître cette faculté innée de nous faire croire aveuglément en lui et en ses idées ?

Faut-il blâmer ou applaudir celui qui – au fil de sa présidence – a réussi à mettre sur pied des réformes progressistes pour le bien-être de tous, dans l’histoire américaine. L’assurance maladie obligatoire pour ne citer qu’elle. Mais encore le rapprochement avec Cuba.

Pour répondre à cette question, tout est question d’intention. L’hypnose conversationnelle, est un peu un scalpel, par exemple. S’il est vrai que le scalpel du meurtrier est un outil qui peut servir à des fins plus que délétères. Néanmoins, le scalpel du chirurgien peut-être aussi un outil qui peut embellir et sauver des vies, non ? C’est donc la façon d’utiliser cet outil qui fait la différence.

Et pendant que vous lisez ces lignes, vous commencez peut-être légitimement à prendre conscience de la chose suivante. Et si vous aussi, vous aviez accès à cette forme cachée d’hypnose invisible, appelée encore hypnose conversationnelle ? Et si vous pouviez apprendre dès à présent à toucher les cœurs et les consciences tout en subtilité et en discrétion ? Quels avantages définitifs pourriez-vous bénéficier dans votre vie ?

Que vous soyez vendeurs, maman au foyer, directeur d’école. Que vous désiriez encore monter votre propre affaire, décoller dans la chanson, devenir un vendeur étoile, un leader d’opinion… Je vous invite donc naturellement à considérer cet outil qu’est l’hypnose conversationnelle dans l’optique de servir vos objectifs tout en créant une différence positive dans la vie de ceux que vous souhaitez influencer. Pensez au scalpel du chirurgien. Vous pouvez embellir la vie des autres en créant une différence dans leur vie et dans la vôtre.

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Le Yes-Set : voici ce que fait un président des Etats-Unis quand il veut convaincre une nation

Une chose est néanmoins sûre, si vous souhaitez faire monter en flèche votre capacité à impacter les autres, inspirez vous du géant américain qu’est Barack Obama.  Et les autres adhèreront à vos idées et à votre vision. Vous « casserez la Barack. » Sans jeux de mots.

L’efficacité de l’hypnose conversationnelle par l’exemple : le discours de Barack Obama

[2]« Seize mois se sont écoulés (pause)… Depuis que nous avons été ensemble sur la marche de l’Old State Capitol (pause)… à Springfied, Illinois (pause)…. Des milliers de kilomètres ont été parcourus (pause … Des millions de voix ont été entendues (pause) …. Et parce que vous avez décidé que le changement doit venir de Washington (pause) … Parce que vous (pause) ..CROYEZ… (Pause)… Que cette année peut-être différente de tout le reste (pause)… Parce que vous avez (pause)… CHOISI (pause) .. De ne plus (pause)… ECOUTEZ…vos doutes ou vos craintes (pause)… Mais de (pause) ….CROIRE… vos plus grands espoirs (pause) …

… Et vos aspirations les plus élevées (pause)… Ce soir nous marquons la fin (pause)… D’un voyage historique (pause) … Et les débuts d’un autre voyage (pause)… Qui apportera un jour nouveau et meilleur pour l’Amérique (pause)… Parce que grâce à vous ce soir (pause)… Je peux me tenir ici en face de vous (pause)… Et dire que JE SERAI (pause) … Le nominé démocrate (pause) … Pour être… PRESIDENT DES ETATS UNIS d’Amérique. »

Tels furent les mots prononcés par Barack Obama  dans le cadre du discours électoral, lors de l’élection primaire finale en date du six mars deux-mille huit, dans la ville de Saint Paul. Comment la majorité des spectateurs décortiqueraient-ils ce discours ?

A première vue, et de façon toute innocente, il s’agit d’un discours emprunt de patriotisme, qui pousse le lecteur à croire que l’avenir s’annonce plus rose pour les Etats Unis. Nous pourrions presque verser une larme tant le discours est dithyrambique.

Voyons voir maintenant, comment l’expert en communication hypnotique invisible quant à lui, décortique ce discours. Que voit-il sous le seuil du radar que la grande majorité des gens ne captent pas ?

Si je reprends les mots majuscules et en gras, que peut-on lire entre les lignes ?

CROYEZ.. .CHOISI… ECOUTEZ…. CROYEZ… JE SERAI…. PRESIDENT DES ETATS UNIS

En tenant compte de la traduction littérale anglo-française, voici comment cela sonnerait :

 

CROYEZ… CHOISISSEZ D’ECOUTER… CROYEZ… JE SERAI… PRESIDENT DES ETATS UNIS.

Plutôt  déconcertant, n’est-il pas ? En y regardant de plus près lors de son discours, on peut remarquer que Barak Obama procédait à une légère pause avant la prononciation de chaque mot faisant partie de sa commande hypnotique cachée. De plus, il s’employait habilement à changer légèrement sa tonalité lorsqu’il prononçait chacun de ses mots stratégiques. Enfin il associait à chaque mot secret, un geste précis : le fameux O, que formait Obama, à l’aide de son pouce et de son index.

Le naïf électeur américain lambda ne s’apercevait pas que ce banal discours – en apparence – dissimulait en fait, un message caché qui se plantait dans son esprit. Un peu comme une graine invisible qui se plante discrètement dans le sol et finit par germer : c’est la technique de la commande hypnotique cachée utilisée couramment en hypnose conversationnelle. Cet exemple démontre bien à quel point ce stratagème hypnotique est puissant lorsqu’il est bien maîtrisé.

Bien évidemment, Barack Obama ne s’est pas contenté d’utiliser cette technique à l’insu de tous, qu’une seule fois. Non. De façon systématique, il répéta soigneusement lors de ses discours, cette technique secrète.

Ces gestes cachés, bien plus que de simples gestes innocents sont appelé dans le jargon, une ancre hypnotique – qu’Obama associait à des mots très spécifiques, comme croire ou encore choisir. Réalisée de façon répétée, cette technique d’hypnose conversationnelle invisible est le meilleur exemple qu’il est possible de faire germer graduellement dans le cerveau des électeurs potentiels, l’idée de croire en Obama. Et donc de choisir de voter pour lui.

[3]Le Dr Horton, qui a travaillé dans le domaine de l’hypnose et la PNL depuis 25 ans, a d’ailleurs affirmé  publiquement sur les ondes de la radio américaine 160 que «  …Obama utilise des techniques d’hypnose qui visent le contrôle de l’esprit. La capacité d’Obama à projeter les espoirs et les rêve des gens sur sa personne, et son utilisation de l’hypnose comme le véhicule pour obtenir tout ce qu’il veut… Envoie des messages à notre subconscient dont nous ne sommes mêmes pas conscients. »

 

[1] Neuro-esclaves – Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse,Marco Della Luna et Paolo Cioni, Macro Editions

[2] http://www.pennypresslv.com/Obama’s_Use_of_Hidden_Hypnosis_techniques_in_His_Speeches.pdf, page 36

[3] Advanced Mind Control Secrets: Coversational Hypnosis & NLP Learn the secrets of cult leaders and master manipulators, Dr William Horton