Bienvenue sur Hypnose Conversationnelle.com ! Si vous débutez, vous êtes donc libre de recevoir gratuitement le livre inédit « Maîtrisez l’hypnose conversationnelle ». Cliquez ici pour le télécharger librement.

Apprendre à hypnotiser est quelque chose qui s’apprend. Tout comme on apprend à faire la cuisine. Apprenez dans cet article, comment développer une voix hypnotique qui captivera votre interlocuteur. Rythme de transe hypnotique, tonalité, fractionnement : apprenez à utiliser votre voix comme catalyseur de transe hypnotique, et apprenez pas-à-pas à hypnotiser quelqu’un par vos mots.

 

Les gens persuasifs utilisent leur voix à leur plein avantage. Les communicateurs passés maître dans l’art de la communication hypnotique parviennent en effet à capter l’attention de leur interlocuteur, activer leurs 5 sens et stimuler leur imagination. Comment ? Grâce à leur voix. Cette maîtrise de la voix hypnotique est donc un ingrédient pour toute personne qui souhaite apprendre à hypnotiser efficacement… vous peut-être ?

Cela tombe bien, car vous allez découvrir dans cet article, des exercices précis qui vous montreront comment apprendre à hypnotiser de façon invisible. Dans une simple conversation de la vie quotidienne. Autour d’une tasse de café. Rien qu’en… utilisant la tonalité, le rythme et la hauteur de votre voix. C’est possible ça ? Apprendre à hypnotiser de façon invisible, c’est apprendre l’art de l’hypnose conversationnelle. Et cela commence par la maîtrise de la voix.

Les communicateurs maîtres dans l’art de l’hypnose conversationnelle savent mettre l’accent sur certains mots dans leur message, afin de souligner leur importance. Une phrase simple comme « Je ne peux pas vous garantir que cette maison… », peut avoir beaucoup de significations différentes, selon le mot sur lequel vous avez appuyé en particulier.

Remarquez comment la signification de chacune des phrases ci-dessous change, lorsque vous appuyez un mot spécifique.

JE ne peux pas vous garantir que cette maison… (Mais quelqu’un d’autre peut probablement)

– Je ne PEUX pas vous garantir que cette maison…(Je n’en ai vraiment pas la possibilité)

– Je ne peux PAS vous garantir que cette maison…(Mais, si vous êtes chanceux, vous pourriez l’obtenir.)

– Je ne peux pas VOUS garantir que cette maison…(Pas à vous, mais à quelqu’un d’autre, peut-être )

– Je ne peux pas vous GARANTIR que cette maison… (Peut-être que je peux vous garantir quelque chose d’autre.)

Appuyer sur certains mots spécifiques permet de capter les pensées et l’attention de vos interlocuteurs, sur ce qui est réellement important, lorsque vous lui parlez. Apprenez à appuyer sur ce qui est vraiment important. Car si vous souhaitez apprendre à hypnotiser, capter l’attention et orienter leurs pensées est l’une des premières choses que vous devez savoir faire.

Exemple :

– Avez-vous réellement pris conscience en quoi notre service commercial est SI UNIQUE ?

En appuyant spécifiquement sur SI UNIQUE, vous orientez l’attention de votre interlocuteur sur l’unicité de vos services.

Apprendre à hypnotiser : Tonalité de la voix hypnotique

Votre ton de voix est un outil de persuasion de premier ordre. En hypnose conversationnelle, vous pouvez réveiller un état émotionnel spécifique grâce à l’utilisation de différentes inflexions dans votre voix. Moduler votre voix signifie jouer avec la tonalité de votre voix vers le haut (ascendante) ou vers le bas (descendante). De la sorte, votre voix devient une puissante montagne russe émotionnelle qui tantôt se veut ascendante et tantôt descendante. Ce qui impacte significativement la façon dont votre discours est perçu par les autres.

Changement de hauteur de voix

Un changement de la hauteur de voix lorsque vous parlez à votre interlocuteur, envoie un signal fort à ce dernier pour lui faire signifier que quelque chose est en train d’arriver. Cette modulation de voix peut donc être utilisée pour souligner l’importance de certains mots. Grâce à une tonalité ascendante ou descendante sur certains mots; vous pouvez ajouter une signification subtile supplémentaire dans la façon dont votre interlocuteur interprète votre message.

Les tonalités ascendantes

Saviez-vous qu’une inflexion vers le haut (ascendante) ressemble à une question, même si vous ne posez pas une question à votre interlocuteur. Cette subtilité communique que vous êtes surpris ou sceptique de ce que votre interlocuteur dit. Ce qui signifie que son état d’esprit se transforme petit à petit afin d’être plus réceptif à votre demande.

Cela ne vous parle pas ? Vous allez comprendre.

Par exemple, imaginez que votre patron vienne un jour vers vous en vous disant qu’il souhaite inviter votre collègue Michel (parmi d’autres collègues) à se joindre à votre équipe. Si vous ne pensez pas qu’il convienne, comment pourriez-vous inciter votre patron à comprendre vote point de vie tout en subtilité ?

Répondez-lui simplement :

« Michel ? », tout en fronçant vos sourcils d’une façon dubitative. Comme si vous vous demandiez « Je suis confus, pourquoi lui et pas quelqu’un d’autre de bien plus capable ? « 

Cette manière particulière d’utiliser les inflexions ascendantes (questionnement), vous autorise le luxe de ne pas lui demander exactement cela, mais votre expression dubitative montre que vous n’avez pas critiqué votre collègue Michel directement. Tout en incitant subtilement votre patron à reconsidérer vraiment son idée de départ.

Autre exemple.

– Votre idée d’éolienne ne m’intéresse vraiment pas de tout !

-Vraiment pas du tout ? (froncez vos sourcils d’une façon dubitative, puis laissez un blanc de quelques secondes pour obliger votre interlocuteur à remplir le blanc que vous avez laissé)

– Enfin ce n’est pas que ce projet ne m’intéresse pas, mais c’est qu’il existe déjà des centrales nucléaires qui produisent beaucoup d’énergie.

– Comment réagiriez-vous si vous appreniez que notre projet  d’éolienne est moins polluant que les centrales nucléaires existantes, mais avec une capacité de production électrique quasi identique

– A quel point sont-elles moins polluantes ?

– Bla bla bla…et patati

Voyez-vous comment j’ai pu désamorcer une situation qui se présentait pourtant mal, en une opportunité de convaincre. Rien qu’en utilisant l’inflexion de ma voix. C’est très puissant. Rappelez-vous, apprendre à hypnotiser commence avant tout par la maîtrise de la voix.

Par exemple, quelqu’un pourrait dire, « Vous avez garé votre voiture en dehors de l’emplacement autorisé. »

Vous pourriez dire – si vous étiez de mauvaise foi : « J’ai garé ma voiture en dehors de l’emplacement autorisé ? »

Donc, voyez-vous encore comment vous pouvez commencer à impliquer le doute ou lancer une ombre d’un doute dans l’esprit d’une personne. C’est en fait une astuce très puissante, beaucoup utilisée par les avocats chevronnés qui utilisent l’hypnose de façon conversationnelle dans une salle d’audience. Ceci afin de minimiser des informations adverses, ou de fonder encore un doute sur quelque chose, sans avoir à le dire de façon explicite.

La tonalité ascendante, un ascendeur linguistique pour l’engagement.

Une tonalité ascendante dans votre locution ajoute de l’intérêt à une phrase. Cette formulation permet d’interroger et provoque un engagement de réponse de la part de votre interlocuteur.

Lorsque vous désirez ajouter une tonalité ascendante dans votre phrase, commencez d’une hauteur faible de voix pour remonter subtilement vers la fin de la phrase. En jouant sur les modalités ascendantes de votre voix, vous pouvez subtilement inviter votre interlocuteur à réaliser quelque chose pour vous, en utilisant un fragment de phrase qui contient certains mots à tonalité ascendante.

Par exemple :

– Je me demandais juste… Si tu pouvais peut-être… Venir aujourd’hui à la maison ?

En portant une tonalité ascendante sur le segment de phrase venir aujourd’hui à la maison, vous insistez pour que la personne s’engage à vous répondre.

Répétition :

Une répétition de la modulation de votre voix (ascendante et descendante), créé comme une sorte de modèle de répétition, qui peut assister sur l’importance de certains mots du message que vous souhaitez faire passer à votre interlocuteur.

Cette répétition de variations de tonalité sur certains mots spécifiques, inclue dans votre discours, peuvent être accompagnées d’une communication non-verbale. Par exemple, d’un geste de doigt ou de main, afin d’ajouter de l’importance (de l’emphase) sur le point à souligner dans votre discours.

Les tonalités descendantes : ce que vous devez faire maintenant, si vous avez souvent du mal à convaincre votre entourage de vous écouter

Une inflexion à la baisse (descendante) par contre, suggère une commande, et peut même être utilisé lorsque vous utilisez une question. De la sorte, vous exposez subtilement un ordre déguisé sous forme de question. Par exemple, vous pourriez commander indirectement votre fiston en lui disant d’un ton descendant :

« Peux-tu nettoyer toute ta chambre s’il-te-plaît. » (Avec une intonation descendante)

Remarquez comme cette structure de phrase ressemble en tout point à une question, à part que cette intonation particulière cache un ordre dissimulé.

Autre exemple : imaginez que vous soyez vendeur de produit hydrofuge pour le bâtiment :

– Et cela coûte cher votre produit x pour déshumidifier ma maison ?

– Seulement 150 euros Monsieur… et peut-être que… vous voulez… que je fasse un essai chez vous gratuitement, afin que vous vous rendiez compte de son efficacité.

Remarquez comme j’ai réussi à transformer une question de type voulez-vous  en peut-être que…vous voulez, tout en descendant ma tonalité. De la sorte, je suggère une sorte de commande invisible sous la forme d’une question. C’est hautement persuasif. Car invisible dans une simple conversation. Vous n’imaginiez pas apprendre à hypnotiser de cette façon, non ? C’est là toute la subtilité de l’hypnose conversationnelle.

Vous serez aussi peut-être intéressé de lire :   Si vous appliquez cette technique, vous maîtriserez l'hypnose conversationnelle

La formulation de type peut-être que…vous voulez…. sous forme de tonalité descendante, est hautement persuasive. Apprenez à l’utilisez dès aujourd’hui.

Une tonalité descendante ajoute de l’autorité dans votre phrasé. Il donne d’une certaine façon, un ordre qui demande à votre interlocuteur une acceptation sans aucun questionnement. Écoutez un discours militaire. Le ton descendant de la voie d’un général implique de façon subtile une indiscutable autorité.

Pour faire descendre votre tonalité dans vos phrasés, vous avez besoin dans un premier temps de monter le ton de votre voix pour soudainement balancer cette tonalité vers le bas sur un certain mot que vous voulez mettre en évidence. La tonalité de votre locution peut donc monter et descendre plusieurs fois lorsque certains mots-clés doivent être mis en évidence dans votre phrasé.

Exemple :

« Vous savez, il est maintenant hautement important que vous puissiez… apprendre votre cours…sérieusement  pour que votre année scolaire puisse se passer sans encombre. »

Jetez un œil sur cette phrase ci-dessus. Les mots sur lesquels vous désirez insister (les mots en gras) peuvent être soulignés grâce à une infection descendante de votre voix au moment où vous le dites.

Vous pouvez ainsi changer le ton de votre voix dans certains mots de votre conversation et émettre inconsciemment une commande hypnotique à votre interlocuteur sans que celui-ci ne s’en rende compte. Il suffit de ne pas être trop évident. Essayez de changer votre voix dans la mesure où vos auditeurs ne rendent pas compte de votre intention cachée.

Mais si cet effet d’annonce est discret, cela va-t-il fonctionner ?  La réponse est oui; la conscience ne peut pas le détecter, mais leur subconscient oui. C’est là tout l’art d’apprendre à hypnotiser dans une conversation, sans en avoir l’air.

Apprendre à hypnotiser : appuyez réellement le sens des mots

Une chose est particulièrement importante à faire, si vous souhaitez apprendre à hypnotiser grâce à l’hypnose conversationnelle. Laquelle ? De par votre voix, transmettez l‘émotion que vous essayez de faire vivre à vos interlocuteurs.

Ce faisant, vous apportez vraiment de la vie à vos mots. Lorsque vos mots prennent vie, les gens qui vous écoutent peuvent réellement faire l’expérience de l’émotion que vous essayer de leur faire passer. Donc, pour ce faire, je veux que vous appuuuuuuyyyyiez vraiment le sens émotionnel de vos mots et constructions de phrases.

Vous devez faire en sorte que chaque mot résonne vraiment avec le contenu émotionnel qu’il contient. Pensez à un grand chanteur à voix. Imprégnez-vous de la façon dont il s’y prend pour donner une signification au mot amour ou encore haine. Les plus grands chanteurs ont cette capacité  de faire imprégner leurs mots de leur contenu émotionnel. C’est cela qui crée une connexion forte avec leur public.

Amusez-vous avec ces quelques mots :

– Amour

– Répugnance

– Désir

– Conte de fée

– Guerre

Calquez le  ton de voix vis-à-vis de l’expérience émotionnelle contenue dans chacun de ces mots que vous essayez de transmettre à vos interlocuteurs. Appuuuuuuyyyyez vraiment le sens de chacun de ces mots. Tel un comédien ou un chanteur. Amusez-vous dans les prochains jours à vous exercer sur vos interlocuteurs discrètement. Puis, voyez l’impact que cela procure dans vos interactions avec vos interlocuteurs.

Apprendre à hypnotiser : le rythme & la tonalité, si vous les maitrisez, vous deviendrez un communicateur hypnotique

Le prochain sujet important concerne les tonalités et le rythme de la voix. La première chose que nous allons regarder est de créer un rythme de transe.

Pensez à un morceau de musique dont le rythme vous envoûte. A chaque fois que vous écoutez cette musique, vous sentez en vous-mêmes que cela modifie votre état de conscience, parce que cette musique possède un rythme qui vous aspire véritablement.

De la même manière, vous pouvez commencer à  parler à un certain rythme, de telle façon que ce rythme commence à modifier la façon dont les autres perçoivent votre discours.

Donc, en changeant les rythmes de vos paroles, vous pouvez réellement donner à vos interlocuteurs une indication du moment où ils doivent entrer dans un état de tranquillité et de passivité, et quand il est temps d’être parfaitement éveillé et alerte. Car apprendre à hypnotiser, c’est savoir placer votre interlocuteur dans un état de conscience modifié. Même minime. Votre voix est le premier instrument pour y parvenir.

Donc, une façon simple de pratiquer cette technique hypnotique narrative est de commencer simplement en frappant sur votre cuisse.  Votre main gauche sur votre cuisse gauche, votre main droite sur votre cuisse droite.

Et commencez à taper sur un rythme hypnotique de 4 temps : 1-2-3-4, 1-2-3-4, 1-2-3-4, 1-2-3-4. Allez-y quelques secondes. En prenant soin de laisser une pause d’une seconde entre chaque rythme. Ce qui donne le rythme suivant 1 – (1 seconde d’attente) – 2 – (1 seconde d’attente) -3 – (1 seconde d’attente) – 4.

Allez-y, battez la mesure. Maintenez ce rythme, et la construction de ce rythme, encore et encore, faites-le pendant un certain temps jusqu’à ce que vous vous habituiez à elle physiquement. Et faites bougez votre corps en harmonie avec ce rythme. Imprégnez-vous de ce rythme hypnotique physiquement, et pas seulement juste à l’intérieur de votre esprit:

1-2-3-4, 1-2-3-4, 1-2-3-4, 1-2-3-4

Et alors que vous construisez ce rythme, je vous invite à réaliser maintenant le petit exercice qui suit. Prenez connaissance de cette simple phrase :

« Mon chien est vraiment un chien pas comme les autres, car il boit du lait comme les chats. »

Qu’est-ce que cela donne en utilisant ce découpage rythmique en 4 temps ?

« Mon chien … est vraiment un chien… pas comme les autres…  car il boit du lait comme les chats. »

Enoncez maintenant à haute voix, cette phrase en vous synchronisant au rythme de 4 temps. Utilisez pour ce faire votre main et tapotez-la sur votre genoux afin de battre la mesure L’astuce est le laisser un silence d’une seconde minimum entre chaque partie de phrase, comme si chaque partie était une phrase unique. Les silences sont très importants dans la voix hypnotique. Ce sont eux qui créent l’attente dans l’esprit de la personne qui écoute vos paroles. :

« Mon chien …(1 seconde de silence)…est vraiment un chien … (1 seconde de silence)…pas comme les autres… (1 seconde de silence)…car il boit du lait comme les chats. »

Vous maîtrisez le principe de fractionnement de cette phrase ? Parfait. Refaites-en de même avec la phrase suivante :

« Si vous êtes ici aujourd’hui, c’est parce que vous avez laissé vos scepticismes de côté afin de devenir un expert en hypnose conversationnelle. »

Je vous laisse le soin de fractionne la phrase en 4 temps :

…………………………………………………………………………………………………………………………………

Expérimentez maintenant à haute voix, cette phrase en vous synchronisant à ce rythme de 4 temps. Utilisez pour ce faire votre main et tapotez-la sur votre genou afin de battre la mesure. N’oubliez pas de fractionner chaque partie de phrase en y incluant un silence de minimum une seconde. C’est à vous. Vous y êtes ?

Maintenant, vous pouvez réellement expérimenter la même phrase avec différents types de rythmes hypnotiques. Vous pouvez expérimenter avec un battement de 3 temps, puis un rythme de 2-temps; vous pouvez expérimenter avec tous sortes de choses différentes.

Reprenons notre phrase suivante :

« Si vous êtes ici aujourd’hui, c’est parce que vous avez laissé vos scepticismes de côté afin de devenir un expert en hypnose conversationnelle. »

 

Je vous laisse le soin de fractionner la phrase en 3 temps :

…………………………………………………………………………………………………………………………………

Puis en deux temps :

…………………………………………………………………………………………………………………………………

 

C’est à vous de jouer. Entraînez-vous.  Encore et encore. Car c’est très important. Car ce faisant, vous allez développer un rythme hypnotique qui va indéniablement « bercer » l’esprit de votre interlocuteur. Un peu comme le bruit des vagues qui vous apaise lorsque vous vous tenez debout un certain temps sur la digue.

Prenez le temps de maitriser cette technique car elle est hyper importante dans votre capacité à apprendre à hypnotiser. Aussi, lorsque vous aurez maîtrisé votre voix afin de la rendre hypnotique, apprenez comment maîtriser les différentes formes de suggestion hypnotique. Comme, le calquage et conduite, les commandes hypnotiques, ou encore le pont vers le futur.

Amusez-vous dans les prochains jours à vous exercer sur vos interlocuteurs discrètement. Dans le cadre d’un discours, ou d’une prise de parole en public. Idéalement.  Puis voyez l’impact que cela procure dans vos interactions avec vos interlocuteurs. Pratiquez, encore et encore, et conjuguant maitrise de la voix et de la suggestion hypnotique. Votre capacité à apprendre à hypnotiser fera un bon en avant plus significatif que vous ne pourriez l’imaginer.